Le souci d’anniversaire

 

La vue sans raison m’abandonne avec l’âge

Quand mes yeux ne deviennent plus sages

Bougeant régulièrement sur mes paupières

Comme l’eau naturelle qui coule de la rivière

 

A travers mon grand visage d’anniversaire

Je porte le petit masque du réactionnaire

Raviné et sculpté de glorieuses crevasses

Canaux empruntés par ma sueur de vieillesse

 

A chaque coin des yeux sa belle marque

A chaque bordure du menton sa réplique

Venu dans ce vieux monde sans plumes

L’on y repart sur l’épaule sous les larmes

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :