Marseille : l’avocate égorgée a tenté de se défendre

<!–

.

–>

Samedi matin, 300 personnes dont de très nombreux confrères en robe se sont réunis à la maison des avocats de Marseille pour rendre hommage à Me. Raymonde Talbot.
Samedi matin, 300 personnes dont de très nombreux confrères en robe se sont réunis à la maison des avocats de Marseille pour rendre hommage à Me. Raymonde Talbot.
 
La victime a été découverte, vendredi, par son associé, à leur cabinet situé dans le centre-ville. Plusieurs pistes sont envisagées: un client vindicatif, une personne impliquée dans un dossier, un rôdeur qui en veut à l’argent.
Me Raymonde Talbot, une avocate, a été retrouvée morte vendredi dans son cabinet de la rue Saint-Ferréol, à quelques mètres du Vieux-Port, dans le centre-ville de Marseille. Elle a été découverte prostrée, la gorge tranchée, par son associé. La porte du cabinet, situé au 3e étage d’un immeuble, était fermée. Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime a essayé de résisiter aux coups de cutter ou de couteau qui lui ont été portés. L’avocate présente notamment des plaies de défense aux mains. Le procureur de Marseille, Jacques Dallest, a précisé que des coups avaient été portés «sur le côté gauche, dans le dos, à la clavicule», mentionnant également une «plaie très profonde à la gorge».

L’autopsie qui doit avoir lieu samedi devrait permettre de déterminer précisément l’heure de l’homicide. L’hypothèse privilégiée fait remonter le décès à vendredi en fin de matinée, horaire à laquelle cette avocate a cessé de répondre au téléphone et à la sonnette de son cabinet.

Le vabinet a-t-il été fouillé?

Au moment de la découverte du corps, des dossiers ont été retrouvés jetés à terre dans les locaux du cabinet, comme si une fouille avait eu lieu. «Plusieurs pistes sont privilégiées: un client vindicatif, une personne qui n’est pas un client mais qui est impliquée dans un dossier, un rôdeur qui en veut à l’argent…», a déclaré le procureur. Décrite comme gentille et douce, Me Talbot était mariée et mère de famille. Originaire de Corse, cette spécialiste dans le droit civil avait des racines familiales à l’Ile-Rousse en Haute-Corse.

Les enquêteurs ont procédé à l’examen des bandes vidéos des cinq caméras de surveillance présentes dans cette rue, très passante. L’heure du décès étant inconnue, de nombreuses heures de vidéos ont été visionnées.

Samedi matin, 300 personnes dont de très nombreux confrères en robe se sont réunis à la maison des avocats de Marseille pour rendre hommage à Me Talbot. Il s’agit de la troisième mort violente en une semaine à Marseille. «Cet acte odieux qui ébranle toute une profession mais aussi toute une ville», a dénoncé dès vendredi Caroline Pozmentier, adjointe au maire de Marseille en charge de la sécurité, avocate de profession.

Depuis 2007, «245 homicides ont été commis à Marseille, dont 75 règlements de comptes», a précisé mardi à l’Assemblée le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

Lefigaro.fr avec AP, Reuters Agences, AFP

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :