Au garant de la paix

  

Où étais-tu à l’heure du complot ?

Qu’as-tu fait en apprenant le complot ?

Est-ce que j’étais le dernier des sots ?

Pour me laisser tuer comme un veau

Regarde maintenant mon sang dans tes mains

Regarde mon œil qui te regarde en témoin

Oui ta démagogie marque l’innocence

Ton autorité campe dans la désobéissance

Le pays en désaccord perd la conscience

Bientôt tu risques de ne pas diriger cette jeunesse

Paisible citoyen, fervent militant d’une cause

La vie n’est plus celle du berceau avec des roses

Penses-tu éponger les larmes de mes enfants ?

Pourras-tu consoler la douleur pénible de mes parents ?

Pourras-tu freiner l’élan impétueux de mes militants ?

Mon crime est une logique illogique des impénitents

Honte et cruelle est ma mort à la face du monde

Des vagues de contestation montent et inondent

Père de la nation à l’éthique actuellement dérapante

Ma mort n’arrêtera jamais la parole écumante

Percuter par les balles assassines, je n’ai pas crié

Je n’ai pas souffert non plus comme un supplicié

Je vais en paix, reste en paix, en veillant à la paix

Sinon tu seras dérangé par l’absence de paix.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Au garant de la paix”

  1. lgyslaine Says:

    Très touchant cet écrit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :