Litige frontalier: des militaires guinéens occupent un village ivoirien

 
Coopération
© Présidence par Aristide
Coopération sous-régionale: le Président Ouattara a pris part au 21ème Sommet de la Mano River Union
Vendredi 15 juin 2012. Conakry (Guinée). A l`invitation de son homologue guinée, SEM Alpha Condé, le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara participe aux côtés de ses pairs de la sous-région, au 21ème Sommet de la Mano River Union

ABIDJAN – Des militaires guinéens occupent depuis plusieurs jours un village ivoirien à la frontière entre les deux pays, à la suite d’un litige territorial remontant à leur indépendance il y a plus de 50 ans, a-t-on appris de sources sécuritaires ivoiriennes.

Le village de Kpéaba, proche de la ville ivoirienne de Sipilou (à une quinzaine de km de la frontière) est occupé par « une cinquantaine de soldats guinéens armés de kalachnikov », a déclaré à l’AFP un militaire des Forces républicaines (FRCI, armée ivoirienne) affecté dans la zone et joint par téléphone depuis Abidjan.

« Ils ont retiré le drapeau ivoirien pour hisser celui de la Guinée », a-t-il raconté.
« La situation est tendue, un contingent des FRCI est stationné à sept kilomètres » de Kpéaba, a-t-il ajouté.
« L’incursion et l’occupation datent de début février », a affirmé un élément de la gendarmerie ivoirienne depuis Sipilou. Selon lui, les militaires guinéens « ont destitué samedi dernier le chef du village pour installer un chef venu de la Guinée ».

Le litige concernant ce village frontalier « remonte à l’indépendance des deux pays », a-t-il expliqué.

Ex-colonies françaises, la Guinée a acquis son indépendance en 1958 et la Côte d’Ivoire en 1960.
« Il faut une commission mixte ivoiro-guinéenne pour régler ce litige » et « délimiter définitivement cette partie de la frontière », a conclu le gendarme.

L’Ouest ivoirien, frontalier de la Guinée et du Liberia, est la région la plus instable du pays. Meurtrie durant la crise postélectorale de 2010-2011 ayant fait quelque 3.000 morts, elle a connu depuis lors une série d’attaques, parfois sanglantes, de groupes armés.

AFP

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Litige frontalier: des militaires guinéens occupent un village ivoirien”

  1. RitaFlower Says:

    De grace,choisissez d’autres sources d’informations que l’AFP surtout pour la Cote d’Ivoire.Merçi pour votre compréhension…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :