Je me souviens

 

Léopold Congo-Mbemba: 1959-2013

Léopold Congo-Mbemba: 1959-2013

  

 

 

 

 

 

 

Je me souviens

D’une de nos rencontres

Était-ce lors de la fête de l’autre

Illustre Léopold

Léopold Sédar Senghor de Joal

Je me souviens

De ta présence amicale

De ton regard derrière tes verres

D’intello congolo-parisien souriant

À la dynamique de la vie

Le pas alerte, le cœur heureux

Et voilà qu’au pays invisible

Tu as conduit ta plume

Un jour de froid

De canard ou de chien

Loin de ton soleil royal

Des rives de ton Congo natal

Pour aller chanter au son de l’arc musical

Le soleil des indépendances poétiques

Sur les chemins chaotiques

D’une vie inachevée

Inassouvie dans la flagrance des Maagies

À peine posées sur les rayons livresques

Aux couleurs du monde

 

Congo-Mbemba Congo-Mbemba

Aux pieds du soleil froid de Mpemba

Léopold tu reposes désormais ton corps

Tandis que ta plume enchantée

Reste le vestige de ton étonnant

Voyage sur la terre des vivants

Adieu étonnant voyageur solitaire

Solitaire poète des fleuves

Adieu poète du Congo

Adieu poète de la Seine

Adieu poète du Danube

Adieu mouette-météore

Des mers poétiques

À Dieu ton esprit retourne

À la poussière ton corps

Adieu solitaire poète des fleuves…

 

Marie-Léontine Tsibinda

Étiquettes : , , , , , ,

Une Réponse to “Je me souviens”

  1. Bouesso Says:

    Chère Marie-Léo ! Quelle belle évocation mémorable sur la dimension poétique et profonde de Léopold Congo-Mbemba !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :