Je rêvais d’une femme

Je rêvais d’une femme pendant que je dormais,

Je rêvais d’une femme pendant que je me prélassais,

Elle s’appelait Jocelyne, une femme du Pas-de-Calais

Elle m’avait dit de déposer son baiser là où je voulais

Je l’avais déposé dans le triangle écarté de ses cuisses

Elle ressemblait à une pomme cueillie dans ma jeunesse

Au matin à mon réveil, je découvrais qu’elle était sur mon lit

Le baiser de Jocelyne, je trouvais qu’il avait bien grandi

Quand je lui avais parlé du sommeil reposant de son baiser

Elle voulait elle aussi savourer ce grand bonheur d’éternité

Le baiser doux de Jocelyne avait parfumé tout mon corps

J’étais ivre de joie en dormant sur l’oreiller de son bord

Ô ma belle Jocelyne ! tu es toute naturelle au Pas-de-Calais

Je t’invite au réveil à table pour boire un bon verre de lait

Bernard NKOUNKOU

 

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :