Salma Hayek à la tribune des Nations Unies

L’actrice dénonce les violences faites aux femmes

 
Salma Hayek à la tribune des Nations Unies

salma 2 OKsalma 3 OKsalma 4 OK

Elle est l’ambassadrice de la fondation Avon, la marque de cosmétiques, qui organisait, jeudi, ses deuxièmes Avon Communication Awards, à New York, au siège de l’ONU. Salma Hayek y a prononcé un très beau discours pour dénoncer les violences subies au quotidien par les femmes.

La cause lui tient particulièrement à coeur: «J’étais encore au Mexique quand j’ai été confrontée au problème pour la première fois. Au cours d’une promenade en famille, nous sommes tombés sur cet homme qui battait sa femme. Mon père est intervenu. Je me souviens m’être dit ‘Oh mon Dieu, mon père est un héros’. Puis la femme s’est retournée contre mon père et s’est mise à le frapper. Après ça, j’ai été intriguée par ce qui pousse une femme à rester dans une relation abusive».

Elle était l’invitée de marque, toute de noir vêtue de la marque de cosmétique Avon, engagée contre le cancer du sein et la violence domestique. Et c’est un discours poignant qu’a livré, la voix nouée, l’actrice mexicaine de 46 ans à la tribune des Nations Unies. Elle y a rappelé que les hommes sont les premiers concernés.

«C’est important d’être ici aujourd’hui et de se battre pour cette cause car vous avez besoin de soutien, pas seulement aujourd’hui, mais tous les jours. On a particulièrement besoin des hommes». Salma Hayek a également lancé un appel aux leaders du monde entier pour éduquer les femmes à ces thématiques : «Tous les pays du monde n’ont pas de problème à nourrir leur population, mais tous en ont un avec la violence domestique».

Celle qui campait une femme à la tête d’un cartel de drogue dans Savages d’Oliver Stones a profité de l’évènement pour soutenir la nouvelle campagne de promotion de la marque Avon : la commercialisation d’un collier dont les bénéfices seront reversés à des associations de lutte contre les violences faites aux femmes.

L’épouse de François-Henri Pinault s’est engagée en faveur de la cause féminine en 2004, persuadée qu’elle pouvait jouer un rôle important: «Peut-être que c’est à notre génération de faire en sorte que ça change», ou celle de sa fille, Valentina, 5 ans, pour qui l’engagement de sa maman devrait être un modèle. Salma Hayek s’est également associée à la campagne Chime for Change de Gucci aux côtés de Beyoncé Knowles.

 Gala.fr  par Armelle Sémont

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :