Huit morts dont sept enfants dans un incendie en Allemagne

BERLIN – Un incendie a ravagé un appartement dimanche matin dans le sud-ouest de l’Allemagne, faisant au moins huit morts, tous membres d’une famille d’origine turque dont sept enfants, a annoncé la police.

L’incendie s’est déclaré dans la nuit dans un appartement du premier étage d’un immeuble situé dans une ancienne tannerie de la ville de Backnang, située à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Stuttgart.

Les autorités n’étaient pas en mesure de déterminer la cause du sinistre, mais la police a indiqué inspecter notamment un four qui se trouvait dans l’appartement.

Une enquête a été ouverte, a indiqué la police locale dans un communiqué. Il n’y a aucun élément suggérant un incendie criminel ou un mobile xénophobe, selon la police, précisant qu’une association d’échange culturel germano-turc avait ses locaux au rez-de-chaussée de l’immeuble.

Le four est une des pistes sur laquelle se concentrent les enquêteurs. Une autre cause d’ordre technique peut aussi bien avoir causé l’incendie, a expliqué la police.

Les huit victimes sont une mère de 40 ans et sept de ses dix enfants. La plus jeune victime était un bébé de six mois, a-t-on précisé.

L’alerte avait été donnée vers 4H30 (3H30 GMT). Une centaine de pompiers avaient été dépêchés sur place pour lutter contre l’incendie qui n’a pu être maîtrisé qu’en milieu de matinée. La télévision montrait des images flammes s’échappant des fenêtres et des nuages d’une épaisse fumée tourbillonnant dans la nuit.

Les pompiers ont pu secourir trois personnes depuis un balcon, une fillette de 11 ans, une grand-mère des enfants et un oncle, selon la presse locale.

Blessées, deux d’entre elles ont été transportées à l’hôpital, mais leurs jours ne sont pas en danger, a indiqué la police.

Le père de cette famille n’était pas présent dans l’habitation au moment de l’incendie, selon le journal Waiblinger Kreiszeitung.

L’ambassadeur de Turquie et le chef du gouvernement de l’Etat régional du Bade-Wurtemberg étaient attendus sur les lieux dans la soirée, a indiqué la police.

Le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag a écrit sur son compte Twitter qu’il souhaitait que l’enquête ne laisse pas de place au doute sur la cause de l’incendie.

Huit personnes avaient péri dans des incendies criminels allumés par des militants d’extrême droite dans les localités allemandes de Mölln et Solingen en 1992 et 1993.

La découverte l’année dernière d’un trio néonazi, soupçonné d’avoir tué neuf immigrés dont huit Turcs entre 2000 et 2006, avait fait émerger des craintes pour la sécurité de cette communauté qui compte en Allemagne trois millions de ressortissants turcs ou d’origine turque.

Romandie.com avec (©AFP / 10 mars 2013 20h21)

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :