Côte d’Ivoire : le parti de Laurent Gbagbo annonce qu’il boycottera les élections locales du 21 avril

Sylvain Miaka Ouretto, le président par intérim du Front populaire ivoirien (FPI). Sylvain Miaka Ouretto, le président par intérim du Front populaire ivoirien (FPI). © Reuters

Après moultes tergiversations, le Front populaire ivoirien (FPI, parti de laurent Gbagbo) a annoncé, jeudi 21 mars, que le parti de l’ancien président ivoirien boycotterait les élections locales prévues le 21 avril.

Le Front populaire ivoirien (FPI) ne participera pas aux élections régionales et municipales du 21 avril. « Aucun militant du FPI ne doit en aucune manière prendre part à ces élections », a affirmé Richard Kodjo, le secrétaire général par intérim et porte-parole du parti de l’ex-président Laurent Gbagbo, jeudi 21 mars, dans une déclaration à la presse. Le FPI juge que les conditions d’un scrutin « transparent et inclusif » ne sont donc pas réunies.

Selon ce responsable, le boycottage sera totale : les membres du FPI « ne figurer sur aucune liste ni faire campagne pour une liste, encore moins voter, sous peine de s’exposer aux sanctions disciplinaires prévues par nos textes ».

« Le FPI ne reconnaîtra pas les résultats de cette mascarade électorale », a poursuivi Richard Kodjo, dénonçant « l’incompétence et l’illégalité de la Commission électorale indépendante (CEI) devenue caduque et illégale après les législatives de 2011 ».

Jeuneafrique.com

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :