La mallette en fuite

  

Tiens bien la mallette

Avec tes jolies pincettes

Je te contenterais des miettes

Et de tous les reliquats des piécettes

 

Dans la fuite du temps sans espoir

La vie actuelle se passe au noir

Devant des lendemains incertains

Où l’ombre de la peine sent le sapin

 

Ayant rongé tout l’or de l’économie

Comme pain de boulanger sans mie

Il se gratte bien la tête en fuyant

Sans regarder le pays en haillons.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :