Pouvoir sans âme

  

Pouvoir de petit président sans âme

Qui tombe sous les coups des armes

Aux petits pas tropicaux du matin

Tremblant comme des oreilles du lapin

 

Derrière les galons des généraux

Les épaules sont de faibles poteaux

Qui n’éclairent pas la conscience

Retardant le peuple de l’insolence

 

Au moindre crépitement des bottes

Les pieds au cou comme des crottes

Fuient sous le pantalon entre les fesses

Vers une destination en quête de résidence.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :