Six morts, dont une adolescente, dans une fusillade dans le sud de la Russie

MOSCOU – Six personnes, dont une adolescente de 14 ans, ont été tuées lundi par un homme, identifié par les autorités comme un ancien prisonnier, lors d’une fusillade à Belgorod, dans le sud-ouest de la Russie, a indiqué à l’AFP la police russe.

La fusillade s’est déroulée dans un magasin de chasse en plein centre de cette ville située à environ 700 kilomètres au sud de Moscou, à la frontière avec l’Ukraine, avant de se poursuivre dans la rue.

Selon un porte-parole de la police de la région de Belgorod, Alexeï Pomorov, l’inconnu a d’abord ouvert le feu dans le magasin, tuant trois personnes, puis a tiré sur des passants dans la rue, faisant deux autres victimes, dont une adolescente de 14 ans.

Une sixième victime, blessée, est morte à l’hôpital à la suite de ses blessures, a indiqué l’administration de la ville dans un communiqué.

Pour l’instant, les motifs de son geste restent inconnus.

Nous ne savons pas s’il y a eu un conflit dans le magasin, a déclaré M. Pomorov à l’AFP, laissant par ailleurs entendre que toutes les personnes se trouvant dans le magasin de chasse avaient été tuées.

Le tireur a ensuite pris la fuite dans une voiture, qu’il a abandonnée dans un autre quartier de la ville, a précisé la police.

Une brigade d’enquêteurs du comité d’enquête de Moscou a déjà été envoyée sur place pour aider à appréhender le tireur.

Selon un communiqué du comité, son identité a déjà été établie : il s’agit d’un habitant de Belgorod, sorti de prison en 2012.

La police de Belgorod a de son côté indiqué à l’AFP n’avoir pour l’instant que des soupçons sur cet homme né en 1981, qui avait été condamné pour vol et recours à la violence à l’encontre de représentants des forces de l’ordre.

Ce type de fusillade est rare en Russie, indépendamment de la violence liée au banditisme.

En novembre 2012, un Russe de 30 ans, Dmitri Vinogradov, avait cependant ouvert le feu à la carabine sur ses collègues dans un fabricant pharmaceutique à Moscou, faisant cinq morts sur place. Une personne était décédée plus tard à l’hôpital.

Le meurtrier avait publié, quelques heures avant la fusillade, sur internet un manifeste dans lequel il disait vouloir détruire le compost humain.

En 2009, le chef de la police d’un quartier du sud de Moscou avait abattu par balles sans raison apparente trois personnes et en avait blessé six autres dans un supermarché.

Romandie.com avec (©AFP / 22 avril 2013 15h31)

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :