Arrivée à Conakry de 28 Guinéens expulsés de la Belgique

Guinéens expulsés de Belgique

Guinéens expulsés de Belgique

Vingt-huit Guinéens sont arrivés à Conakry, en provenance de la Belgique d’où ils ont été expulsés, a appris APA jeudi de sources concordantes.
Selon des sources policières, l’expulsion collective de ces ressortissants guinéens a été organisée mercredi par l’Office belge des étrangers depuis l’aéroport de Melsbroek. Les mêmes sources précisent que les ressortissants guinéens qui sont en situation irrégulière en Belgique ont été rapatriés par avion militaire via Dakar au Sénégal.

Selon l’Office belge des étrangers, les expulsés sont des demandeurs d’asile ayant été déboutés de leur requête après avoir épuisé tous les recours.

Récemment, le directeur général de l’Office belge des étrangers, Freddy Roosement, avait, au terme de son troisième séjour en Guinée, expliqué que les statistiques des demandeurs d’asile de ressortissants guinéens résidents en Belgique sont en baisse en 2012, passant de 2 134 cas en 2011 à 1 808 en 2012.

Selon les mêmes chiffres, la Guinée est deuxième des pays demandeurs d’asile en 2012 avec 1 808 cas, derrière l’Afghanistan premier avec 2 635 cas, suivi de la Russie troisième avec 1 470, de la République démocratique du Congo pour 1 334 demandes.

En dépit de cette légère baisse par rapport à l’année 2011, M. Roosemont se dit inquiet face aux tendances du premier trimestre de 2013, où l’Afghanistan et la Guinée sont au coude à coude, 444 cas pour l’un contre 442 pour l’autre, suivie de la RDC 303.

La Guinée, autrefois dirigée par une dictature civilo-militaire, a renoué avec la démocratie au lendemain de l’élection de l’opposant historique, Alpha Condé, en 2010.

Le nouvel élu, qui promettait le changement et la rupture pendant la campagne, est confronté aux réalités du terrain. Conséquence, les jeunes attirés par l’eldorado européen partent à la recherche du mieux-être, souvent dans des conditions illégales.

Outre le chômage et la pauvreté, d’autres jeunes disent fuir les exactions du nouveau régime secoué depuis 2011 par des manifestations politiques et d’autres violences communautaires.

APA-Conakry (Guinée)

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :