Congo/Diocèse de Gamboma : Sacré évêque, Mgr Urbain Ngassongo a pris possession de son siège

Le nouvel évêque après son sacre.

Dimanche 21 avril 2013, 4ème dimanche de Pâques, Gamboma a vécu un événement religieux exceptionnel, comme jamais vécu auparavant dans le département des Plateaux. Mgr Urbain Ngassongo, premier évêque du nouveau diocèse de Gamboma, a été ordonné évêque et installé canoniquement sur son siège, par Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville, le consécrateur principal qu’il a lui-même choisi. C’était au cours d’une messe solennelle célébrée dans la cour de la cathédrale Saint Pie X de Gamboma, prise d’assaut par une foule de chrétiens en liesse, en présence du chef de l’Etat, Denis Sassou Nguesso et son épouse.

Tout a commencé samedi, la veille, par l’accueil de Mgr Urbain Ngassongo, arrivé à Gamboma aux environs de 18h sur fond de musique de la fanfare kimbanguiste de la localité, devant une foule enthousiaste, déployée tout le long de l’artère principale. Accueilli dans la cathédrale Saint Pie X, l’évêque nommé s’est recueilli devant le Saint Sacrement, avant de se retirer pour un petit repos. Puis, vers 22h, il y a eu un concert de chants animé par toutes les chorales des diocèses d’Owando, Ouesso et Gamboma, ainsi que par les enfants Yamboté qui ont déclamé des poèmes.

Dimanche 21 avril 2013, jour d’allégresse et de prière, Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville, consécrateur principal, a présidé la messe au cours de laquelle il a conféré l’ordination épiscopale et installé dans sa cathèdre, son siège épiscopal, Mgr Urbain Ngassongo, qui était entouré de tous les évêques du Congo, de Mgr Jan Romeo Pawlowski, nonce apostolique au Congo et au Gabon et de plus d’une centaine de prêtres venus de tous les diocèses du pays et de l’étranger. On y notait également la présence des autorités politico-administratives dont André Obami-Itou, président du sénat, des membres du gouvernement (Raymond Zéphyrin Mboulou, Jean-Claude Gakosso et Josué-Rodrigue Ngouonimba), le préfet du département des Plateaux, Edgard Diafouka Bambéla, des notables et chefs des terres d’Ongogni et de Gamboma, des délégués des Eglises membres du Conseil œcuménique, notamment l’Armée du salut et l’Eglise évangélique du Congo.

Après le mot de bienvenue du curé de la paroisse Saint Pie X de Gamboma, le père Thomas Kania, missionnaire polonais, le maire de la communauté urbaine a exprimé sa joie d’accueillir cet événement. Le chef de terre de Gamboma a, quant à lui, annoncé le don au diocèse d’un terrain de trois hectares au village Etaba. Avant l’ordination épiscopale, le nonce apostolique a fait la lecture des bulles de nomination du nouvel évêque et d’érection du nouveau diocèse de Gamboma par le Pape Benoît XVI avant sa renonciation. Puis, il y a eu la présentation du nouvel évêque au peuple de Dieu par les abbés Marcel Douniama Gambou et Noël Ngoba.

Mgr Anatole Milandou a prononcé son homélie en français, puis en lingala. Il a exhorté la chrétienté à l’amour véritable, à vivre selon les paroles évangéliques. «En effet, depuis quelque temps, la ville de Gamboma connaît une grande affluence tant politique que religieuse. Elle vient de nous être offerte par le pape Benoît XVI, avant de prendre sa retraite, un nouveau diocèse qui rejoint les autres qui existent déjà au sein de notre Conférence épiscopale», a-t-il dit avant de rappeler le ministère de l’évêque institué par les apôtres.

S’adressant au nouvel évêque, l’archevêque de Brazzaville a rappelé que le dernier synode a mis l’accent sur la mission de l’évêque qui doit vivre sous le signe de l’espérance, une mission noble certes, mais exaltante et prophétique. «Vous êtes appelés à être un guetteur, veilleur, comme Jésus. L’évêque doit consacrer une demi-journée à la prière. Comme venait de nous le rappeler le pape François, l’Eglise se veut être pauvre et que la mission confiée à l’évêque de Gamboma est de rassembler toutes les brebis égarées et de les ramener dans le troupeau», a poursuivi Mgr Milandou.

Après l’homélie, est intervenu le rite d’ordination. Ainsi, Mgr Anatole Milandou a fait porter les insignes au nouvel évêque: anneau, calotte, mitre et crosse. Puis, l’installation sur sa cathèdre, symbolisant la prise de possession de son siège, les salutations du collège épiscopal ainsi que les obédiences des prêtres membres du clergé de Gamboma.
Peu avant la fin de la cérémonie, le président du comité d’organisation l’abbé Apollinaire Ntuta, responsable du foyer de charité d’Ossio près de Gamboma, a remercié le couple présidentiel, le député de la circonscription Hugues Ngouelondélé et son épouse (couple parrain) pour leur implication à la réussite de l’évènement. Intervenant à son tour, Mgr Victor Abagna Mossa a invité le peuple de Dieu de Gamboma, à obéir au nouvel évêque, car Mgr Urbain Ngassongo n’est pas l’évêque d’un seul peuple, mais le pasteur de toute l’Eglise.

Dans une adresse en lingala, Mgr Urbain Ngassongo a invité tout un chacun à l’aider et l’accompagner dans cette lourde charge, à travers leurs prières.   
Parmi les nombreux cadeaux remis au nouvel évêque, il convient de signaler ceux du couple présidentiel. Il s’agit d’un véhicule de marque Toyota V8 offert par le chef de l’Etat, et d’une statue de la Vierge Marie, offerte par Mme Antoinette Sassou Nguesso. En tout cas, la fête a été une réussite et la joie se lisait sur tous les visages.

Lasemaineafricaine.com par Pascal BIOZI KIMINOU
Envoyé spécial

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :