Denis Sassou N’Guesso et Jacob Zuma optimistes sur la sortie de crise en RCA

Les deux chefs d’Etat se sont exprimés le 4 mai à Brazzaville, en faveur d’un appui de la communauté internationale et des partenaires pour accompagner les efforts de dénouement de la crise en République centrafricaine (RCA).


Denis Sassou N’Guesso et Jacob Zuma optimistes sur la sortie de crise en RCA
S’adressant au cours d’une conférence de presse, animée conjointement au lendemain de la réunion inaugurale du groupe international de contact sur la RCA, les deux présidents ont évoqué la nécessité de soutenir les institutions de la transition centrafricaine à rétablir la paix, la sécurité et l’équilibre économique du pays.La réunion du groupe international de contact a lancé un appel dit de Brazzaville, dans lequel le groupe a demandé à la communauté internationale de retenir l’idée de la création d’un fonds d’affectation spéciale pour la réactivation des services administratifs et publics, et le financement des opérations électorales en RCA.«L’appel de Brazzaville est lancé en direction de la communauté internationale et de tous les amis de la RCA pour qu’ils accompagnent les institutions de transition. Il s’agit de les aider à faire fonctionner les administrations et d’assurer la sécurité des personnes et des biens ; d’aider le peuple centrafricain à reconstruire son armée (…). Le tout doit acheminer vers l’organisation des élections libres et transparentes pour la mise en place des institutions. C’est un appel qui est lancé. On attend que la communauté internationale, les partenaires et les amis de la RCA réagissent. Nous pensons qu’ils vont réagir positivement», a expliqué le chef de l’Etat congolais.

Dans l’appel de Brazzaville, le groupe s’est dit préoccupé de la «dégradation continue de la situation politique et sécuritaire, marquée notamment par les violations graves des droits humains, ainsi que par la détérioration de la situation humanitaire et économique en RCA».

Le président sud-africain a estimé qu’il était temps de mettre un terme à la situation de précarité observée actuellement en RCA. «Nous laissons le groupe faire son travail, détecter les pays capables de nous aider. Nous ne pouvons pas laisser perpétuer la situation de la sorte. Nous devons être prêts, trouver les moyens à mettre en œuvre. Une fois que le groupe aura fait son évaluation, nous ferons tout pour trouver les financements pour agir», a-t-il dit.

 
Congo-site.com par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :