Les deux Congo s’engagent pour une gestion frontalière des lacs Télé et Tumba

La République du Congo et la République démocratique du Congo (RDC) ont lancé le 10 mai un projet de gestion frontalière des lacs Télé et Tumba. Ce projet visant la préservation des écosystèmes de cette zone transfrontalière est intitulé «catalysation de la gestion durable des forêts sur le site des zones humides transfrontalières des lacs Télé-Tumba (LTLT)».


Les deux Congo s’engagent pour une gestion frontalière des lacs Télé et Tumba
Le coût global du projet est estimé à 5. 212. 726 de dollars US, dont 950.000 dollars financés par les deux Congo. D’une durée de quatre ans, ce projet sera mis en œuvre par les ministères en charge du développement durable et de l’environnement des deux pays, en partenariat avec les bureaux du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

L’objectif étant de promouvoir une gestion concertée et efficace des quatre aires protégées constituant cette zone, à travers des partenariats et une forte implication des communautés locales ; aussi de parvenir à une gestion durable des ressources naturelles et à une optimisation des fonctions des services écologiques (puits et stockage de carbone).

Le projet devrait à terme favoriser l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie régionale et d’un cadre d’orientation pour la coopération transfrontalière sur un réseau représentatif d’aires protégées sur le site des forêts humides des lacs Télé et Tumba.

Il devrait aussi permettre de renforcer les capacités institutionnelles basées sur les communautés pour gérer efficacement les aires protégées existantes et nouvelles ; de réduire les menaces qui pèsent sur la biodiversité et les fonctions de puits de carbone ; de gérer de manière efficace le réseau d’aires protégées transfrontalières du site des lacs Télé et Tumba.

Ces deux lacs constituent une zone transfrontalière dans laquelle les parties prenantes au projet entendent développer des processus participatifs de gestion durable des ressources naturelles. On y trouve la réserve naturelle de Tumba-Lediima, la réserve scientifique de Mabali et la réserve de la Ngiri en RDC ; la réserve communautaire du lac Télé en République du Congo.

Cette zone couvre une superficie de 126.440 km² dont 54 001 km² au Congo et 72.439 km² en RDC. Elle est composée à 70 % de forêts et d’herbages humides, inondés de manière saisonnière, et de prairies flottantes. C’est la plus grande forêt marécageuse du monde, la deuxième zone humide du monde et la plus grande masse d’eau douce d’Afrique.

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :