Jeunes aux longues queux

 

Jeunes loin d’avoir un visage beau

Mais plutôt de Satan du tombeau

Amis de sales besognes d’Asmodée

Qui leur promet maints trophées

Vermines de sociétés modernes

Sangsues noires étrangères des lagunes

Ils sentent un parfum de macchabée

De triste et sale besogne de scarabée

A la carapace luisante d’un noir de jais

Tronquant facilement leur beauté aux laids

Néron à la culture et à l’éducation dangereuses

Loups-garous de pires nuits ténébreuses

Quand dorment les humains d’un bon sommeil

Ils grappillent avec de longues queux

Avec la bouche longue aux dents de feu

Voyageant nus la nuit dans le ciel

A la quête des âmes innocentes

Pour assouvir leur faim mordante.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :