Un vent de pluie

 

Un vent de pluie toussait,

brassait et embrassait

les feuilles des arbres

qui se tordaient le cou et le menton glabre,

avant de les décapiter le dimanche

sur les épaules des branches.

Quand vint l’oiseau au fin plumage noir,

qui s’essuyait allègrement le bec sans miroir

de la soupe de chenille contre la branche ;

la pluie vomissait et urinait de son pantalon sans poche,

sur la belle et tendre peau nue des feuilles vertes.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : ,

2 Réponses to “Un vent de pluie”

  1. lgyslaine Says:

    très beau Bernard 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :