L’étrange destin d’ailleurs

Loin est la bonne terre de mes ancêtres
Dans ce monde hypocrite de mal-être
Où tous les regards urbains ne sont pas humains
Dans cette étrange communauté de destin
D’aucuns distillent et fulminent la haine
D’autres ronflent un mépris dosé de rengaine
Immigré est devenu la couleur de ma peau
Et pourtant je ne suis pas le dernier des sots
Malgré la compétence de mes connaissances
Le refrain des propos sonnent toujours l’ignorance
Même le dernier cancre de leur noble société
Prend des aires futiles et ostentatoires de supériorité
Si le mot immigré n’existe plus des humains
Que deviendront de nombreux contemporains ?

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , ,

2 Réponses to “L’étrange destin d’ailleurs”

  1. lgyslaine Says:

    Superbe poème et très fort. Pour moi, vous êtes un ami, c’est le nom que je vous donne. Immigré, je ne connais pas 🙂

  2. Bouesso Says:

    Merci, Gys ! Ces mots qui nous défigurent et nous éloignent des uns et des autres, ne sont pas bons. Ils révoltent. Ils doivent disparaîtrent car nombreux en font une mauvaise utilisation, les exploitant à des fins inappropriés, en les torturant et les tournant le sens pour faire mal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :