Brésil: un policier et huit civils tués dans une favela de Rio

RIO DE JANEIRO – Un policier d’élite et huit civils ont été tués dans des affrontements dans la favela Nova Holanda, près de l’aéroport international de Rio de Janeiro, entre lundi soir et mardi matin, selon un nouveau bilan de la police.

Cinq suspects, trois habitants et le policier d’élite sont morts au total, a déclaré à l’AFP une porte-parole de la police militaire.

Au moins neuf personnes ont été blessées et neuf autres interpellées mardi, dont le principal suspect d’avoir tué le policier. Des armes et de la drogue (marijuana et cocaïne) ont été saisies également.

Le policier du Bataillon d’opération spéciales (BOPE) et un des habitants ont été tués par balles lundi soir, quand cette unité est intervenue contre des délinquants qui braquaient des automobilistes bloqués par une manifestation.

Outre les cinq suspects tués, deux habitants blessés sont morts à l’hôpital, a précisé la porte-parole policière.

L’opération policière a commencé avec 100 hommes du BOPE, ce bataillon aux hommes vêtus de noirs et dont le symbole est une tête de mort, rendu célèbre par le film Troupe d’élite, ainsi que des agents du Bataillon d’action soutenus par un blindé et des équipes de la Force nationale.

Mais un renfort de 300 hommes a été dépêché après que des habitants ont tenté de bloquer mardi après-midi l’Avenida Brasil, une des principales voies d’accès à la ville. Ils protestaient contre la violence de la police mais ont été dispersés avec des gaz lacrymogènes.

Pendant les affrontements de lundi soir, un habitant de 41 ans, Eraldo Santos da Silva a été tué, touché à la tête, ainsi que le sergent Ednelson Jeronimo dos Santos, 42 ans, depuis 17 dans le BOPE.

Quatorze suspects avaient été interpellés dont cinq mineurs.

Le Brésil est parcouru par une vague de protestations sociales historiques, marquées par de nombreuses manifestations dans tout le pays.

Après les manifestations massives de la semaine dernière, les protestataires mènent des actions plus limitées qui bloquent les accès d’importantes rocades provoquant des embouteillages monstres.

Les descentes de délinquants venus des favelas pour braquer les automobilistes paralysés dans les embouteillages sont fréquentes au Brésil.

Romandie.com avec (©AFP / 25 juin 2013 21h47)

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Brésil: un policier et huit civils tués dans une favela de Rio”

  1. Bouesso Says:

    Le Brésil et la conscience sociale…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :