Congo: Le complexe sportif d’Oyo ouvert officiellement au public

Complexe sportif d'Oyo

Complexe sportif d’Oyo

Le complexe sportif d’Oyo, dans le département de la Cuvette, a été officiellement ouvert au public le 3 juillet 2013 au cours d’une cérémonie patronnée par le ministre à la Présidence de la République, chargé de l’aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, Jean-Jacques Bouya.

La cérémonie s’est déroulée en présence de ses collègues Léon-Alfred Opimbat et Henri Djombpo, respectivement ministre des sports et de l’éducation physique et ministre de l’économie forestière et du développement durable, mais présent en sa qualité de président de la Fédération congolaise de tennis de table (FCTT).

L’armature sportive construite à Oyo comprend un gymnase de 1890 places assises, 18 salles pour magasins de commerce, une salle technique, une salle VIP, des cabines de presse, une salle d’annonce, une salle de rédaction, une salle d’impression, une salle de repos, une salle pour interview, une salle antidopage, une salle de secours, un bureau pour le gestionnaire, un bureau pour le directeur, une salle de musculation, une salle de traitement de données, une salle d’émission et une salle de contrôle de son.

Les travaux ont duré cinq ans (avril 2008 à juin 2O13), pour un coût global de 9 milliards 103 millions francs CFA. Ils ont été réalisés par la société chinoise Zhengwei Technique Congo, sur une superficie de 7.280m². L’ouvrage a consommé 6.000m3 de béton, 4.500 tonnes de ciment et 5.000 tonnes d’aciers. Quelque 510 personnes ont été employées dont 110 Chinois et 400 Congolais.
Dans ce gymnase on peut pratiquer différentes disciplines sportives : tennis de table, handball, volleyball, basketball, etc. Dehors, se trouvent un terrain de football de 1629 places assises, ainsi que d’autres installations sportives.

Le gymnase d’Oyo a été donc construit pour abriter non seulement les compétitions locales, départementales et nationales, mais aussi africaines et internationales. Ce bâtiment de 16 mètres de hauteur, complètement couvert avec une structure métallique triangulée, offre une aire de jeu multidisciplinaire bordé des gradins à l’intérieur de l’édifice.

Les délégations venues d’autres pays africains dans le cadre de la coupe d’Afrique des nations (CAN) de tennis de table seniors simples et des championnats des clubs ont admiré la qualité de l’édifice.

Jean-Jacques Bouya a remis les clés de ce complexe à Léon-Alfred Opimbat, qui les a aussitôt transmises au directeur général des sports. Le ministre des sports et de l’éducation physique a pris l’engagement d’instruire ses services afin que ces installations sportives soient jalousement conservées.

«Oyo devient la première ville de notre pays qui permet actuellement le déroulement des compétitions en salle (…). Nous avons l’honneur de prendre l’engagement que nos services devraient tout mettre en œuvre en vue de l’entretien de ces installations. Nous espérons que ces installations donneront à la jeunesse congolaise et à la jeunesse africaine les opportunités de compétition», a dit M. Opimbat.

Congo-site.com par Gaspard Lenckonov

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :