La révolte d’un curé provoque l’émotion en Pologne

VARSOVIE – Le curé d’une paroisse de l’est de la Pologne, le père Wojciech Lemanski, sanctionné par son évêque pour avoir critiqué l’épiscopat, s’est rebellé en refusant lundi de quitter sa paroisse, avant de se résoudre à obéir à son supérieur, un conflit qui suscite l’émotion dans ce pays très catholique.

Vigoureusement défendu par ses paroissiens, le père Lemanski a été démis de sa fonction de curé pour avoir critiqué sur son blog un document de l’épiscopat polonais condamnant en bloc la fécondation in vitro, l’avortement, l’euthanasie et la contraception.

Il devait quitter sa paroisse de Jasienica (est) lundi pour manque de respect et désobéissance à son supérieur, Mgr Henryk Hoser, archevêque de Varsovie-Praga et président de la commission de bioéthique de l’épiscopat, selon un décret de Mgr Hoser.

Le père Lemanski, 53 ans, est aussi très actif au sein d’un Conseil de dialogue entre juifs et chrétiens, organisateur notamment de prières sur le site de l’ancien camp d’extermination de juifs de Varsovie à Treblinka (est).

Dans une déclaration publiée lundi, ce Conseil a pris la défense du prêtre, l’homme de mérites exceptionnels pour perpétuer la mémoire de l’ancienne présence de juifs et de la tragédie de l’Holocauste.

Lundi matin, les paroissiens de Jasienica ont empêché l’administrateur délégué de l’archevêque d’entrer au presbytère, selon les images de chaînes de télévision. Le père Lemanski a déclaré devant les caméras qu’il avait fait appel du décret de Mgr Hoser entendait rester en fonction jusqu’à la décision finale.

Des spécialistes du droit canon ont toutefois fait valoir qu’il devait quitter sa fonction de curé et il a fini par obéir à l’archevêque.

Je transmettrai sans tarder la direction de la paroisse à l’administrateur délégué, je quitterai le presbytère et j’attendrai une décision définitive du Saint-Siège, a-t-il assuré dans une déclaration publiée lundi après-midi sur le site internet de la paroisse de Jasienica, tout en remerciant ses paroissiens de leur soutien.

Le père Lemanski a par ailleurs révélé que Mgr Hoser lui avait demandé lors d’une entrevue s’il appartenait lui-même au peuple juif et s’il était circoncis, propos vigoureusement démentis vendredi par l’archevêché de Varsovie-Praga.

Ce conflit entre le curé et l’archevêque est très suivi par les médias en Pologne, pays catholique à 90% où l’Église est très présente dans la vie publique.

Romandie.com avec (©AFP / 15 juillet 2013 15h53)

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :