Côte d’Ivoire: la procureure de la CPI veut muscler son dossier contre Gbagbo

Fatou Bensouda

Conférence de presse de la procureure de la CPI à Abidjan © AFP par DR

Abidjan. Vendredi 19 juillet 2013. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda et le ministre ivoirien de la jsutice, Coulibaly Gnénéma co-animent une conférence de presse

La Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a indiqué vendredi à Abidjan rechercher « plus d’information » pour son dossier contre l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, détenu à La Haye et soupçonné de crimes contre l’humanité.

A l’issue d’un entretien avec le ministre ivoirien de la Justice, Gnénéma Coulibaly, Mme Bensouda a précisé devant la presse être en Côte d’Ivoire pour une « mission technique » destinée notamment à rencontrer ceux qui « assistent » la CPI pour « obtenir plus d’information » dans l’affaire Gbagbo.

Selon une source au ministère, la procureure doit rester sur place quelques jours.

Les juges de la Cour ont demandé en juin à la procureure de fournir des informations ou éléments de preuves supplémentaires avant de décider de mener un éventuel procès contre l’ancien chef de l’Etat.

Détenu à La Haye depuis fin 2011, M. Gbagbo est soupçonné de crimes contre l’humanité commis durant la crise postélectorale de 2010-2011, qui a fait quelque 3.000 morts.

La CPI a par ailleurs émis en 2012 un mandat d’arrêt contre l’ex-Première dame Simone Gbagbo, soupçonnée aussi de crimes contre l’humanité et détenue en Côte d’Ivoire. Le gouvernement ivoirien n’a toujours pas donné de réponse officielle à cette demande.

« Nous avons informé les autorités ivoiriennes que nous voudrions que Mme Gbagbo soit transférée à la Cour pénale internationale et nous travaillons avec les autorités ivoiriennes sur ce dossier », a expliqué Mme Bensouda.

La procureure de la CPI, régulièrement accusée de ne cibler que le camp Gbagbo en Côte d’Ivoire, a également réaffirmé que la Cour enquêterait sur « tous les camps ».

« Nous avons conduit M. Gbagbo devant les juges, c’est la première affaire pour la CPI, ce n’est pas la dernière », a-t-elle assuré.

Aucun responsable du camp du président Alassane Ouattara n’a pour l’heure été visé par la CPI, alors que de graves crimes ont été imputés aux forces pro-Ouattara durant la dernière crise.

Abidjan.net avec AFP

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Côte d’Ivoire: la procureure de la CPI veut muscler son dossier contre Gbagbo”

  1. Bouesso Says:

    Que justice soit faites !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :