Congo: Il déverse de l’acide sur la dépouille de son défunt frère

Déverser de l’acide sulfurique sur les dépouilles des parents disparus. Telle est la nouvelle trouvaille de certaines familles congolaises, pour décourager les déterreurs qui s’adonnent, de plus en plus, au sordide commerce des organes et ossements humains. Ce phénomène prend de l’ampleur, à Brazzaville et dans certains départements du Congo et serait même transfrontalier.

L’on raconte que des organes humains seraient transportés dans des bidons en plastique contenant de l’huile de palme. Un témoin nous a rapporté une scène horrible qui s’est passée, vendredi 2 août dernier, au cimetière privé Bouka.

En effet, décédé à Brazzaville, des suites d’une maladie, un jeune de 19 ans est conduit à sa dernière demeure. Pendant que le cercueil se trouvait dans le caveau, un jeune d’une trentaine d’années, frère du défunt, s’y est introduit et après avoir ouvert le couvercle de la bière, il s’est mis à déverser de l’acide sur le corps du défunt qui a commencé à fondre comme du beurre au soleil. Un spectacle ahurissant que certains parents, amis et connaissances du disparu, n’ont pu supporter de voir.

Y aura-t-il un jour au Congo l’incinération des corps, pour échapper aux déterreurs? En tout cas, le phénomène des déterreurs inquiète, de plus en plus, des familles dont certaines n’hésitent plus à utiliser l’acide sulfurique, pour dissoudre les restes mortels.

Lasemaineafricaine.net

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :