Armes chimiques en Syrie: les USA réclament un accès immédiat pour l’ONU

WASHINGTON (District of Columbia) – Les Etats-Unis se sont dits extrêmement inquiets mercredi au sujet d’informations sur une attaque meurtrière aux armes chimiques en Syrie, et ont réclamé pour l’ONU un accès immédiat aux témoins et victimes.

Tout en disant oeuvrer à obtenir des informations supplémentaires sur cette attaque présumée, le porte-parole adjoint de la Maison Blanche, Josh Earnest, a affirmé que les Etats-Unis condamnaient avec force tout recours à des armes chimiques, après que l’opposition syrienne eut fait état de la mort de 1.300 personnes dans une telle attaque près de Damas.

Les responsables de l’utilisation d’armes chimiques doivent rendre des comptes, a ajouté ce porte-parole. Aujourd’hui, nous demandons formellement aux Nations unies d’enquêter en urgence sur ces nouvelles accusations, a-t-il dit.

L’équipe d’enquêteurs de l’ONU, qui se trouve actuellement en Syrie, est prête à le faire, et ce serait cohérent avec son objectif et son mandat, a fait valoir M. Earnest.

Pour que les opérations de l’ONU soient dignes de foi, (l’équipe) doit bénéficier d’un accès immédiat aux témoins et aux personnes affectées, et pouvoir examiner et collecter des indices sans interférence ou manipulation du gouvernement syrien, a-t-il insisté.

Si le gouvernement syrien n’a rien à cacher et souhaite vraiment une enquête impartiale et digne de foi sur le recours à des armes chimiques en Syrie, il facilitera l’accès immédiat et sans entraves de l’ONU au site de l’attaque présumée, a remarqué le porte-parole.

L’opposition syrienne a accusé mercredi le régime du président syrien Bachar al-Assad d’avoir tué 1.300 personnes dans une attaque chimique près de Damas et la communauté internationale d’être complice par son silence.

Dans la foulée, la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et d’autres pays ont demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.

L’attaque, qui semble être l’une des plus violentes du conflit même s’il n’était pas possible de vérifier le bilan avancé, a suscité une vague de condamnations internationales. Le régime a cependant catégoriquement démenti avoir utilisé des armes chimiques.

Romandie.com avec (©AFP / 21 août 2013 18h25)

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :