Congo: Le député Gabriel Longobé inhumé au cimetière du centre-ville de Brazzaville

Gabriel Longobé

Gabriel Longobé

Le député de Loukolela (département de la Cuvette), Gabriel Longobé, a été inhumé le 27 août à Brazzaville, après une cérémonie d’hommage solennel organisée au Palais des congrès. Agé de 58 ans, ce membre du Parti congolais du travail (PCT) est décédé le 13 août dernier dans la capitale congolaise.

Gabriel Longobé a réalisé un parcours scolaire, universitaire, administratif et politique élogieux. Ses études effectuées en République du Congo (université Marien Ngouabi) et à l’université d’Orléans en France ont été couronnées par l’obtention de deux diplômes d’études approfondies (l’un de droit public général et l’autre de contentieux), ainsi que d’un doctorat en droit.

Il a été chargé de cours à l’université Marien Ngouabi de Brazzaville de 1986 à 1991, consultant à l’Institut de médecine vétérinaire de Dakar au Sénégal et au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Gabriel Longobé a été chef de service de la méthode à l’inspection générale des finances, secrétaire général de la présidence de la République avec rand et prérogative de ministre, inspecteur général d’Etat et président de l’autorité de régulation des marchés publics.

Cadre supérieur émérite, Gabriel Longobé a rendu de loyaux services au peuple et à l’Etat congolais. Son dévouement et sa rigueur au travail lui ont valu plusieurs distinctions honorifiques. Notamment commandeur dans l’ordre du mérite congolais et dans l’ordre du mérite de la paix ; médaille du courage des sapeurs pompiers ; Grand officier dans l’ordre du mérite congolais.

Il fait partie des membres de l’équipe de rédaction de l’acte fondamental du 24 octobre 1997, organisant les pouvoirs publics de la transition ; de même corédacteur de la constitution du 20 janvier 2002 et secrétaire permanent de la commission des réformes du code des marchés publics de 2008 à 2009.

Gabriel Longobé a été aussi un philanthrope, car l’homme a mené plusieurs actions caritatives au profit de ses mandants à Loukolela. Il a fait divers dons, construit et équipé des écoles et des structures sanitaires.

La disparition de Gabriel Longobé est une grande perte pour sa famille politique, notamment le PCT qui avait perdu en janvier dernier un autre membre, le député Louis Soussa.

Congo-site.com par Christian Brice Elion

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :