Syrie: l’UE pour une « réponse forte » aux attaques chimiques

Les pays de l’Union européenne (UE), réunis samedi à Vilnius en Lituanie, ont appelé à « une réponse claire et forte » afin d’empêcher de nouveaux bombardements à l’arme chimique en Syrie. Le monde « ne peut rester les bras croisés », a déclaré Catherine Ashton.

L’UE est d’accord sur le fait que les informations à sa disposition semblent clairement indiquer que les autorités syriennes sont responsables de l’attaque chimique du 21 août dans les environs de Damas, a dit la représentante diplomatique de l’UE à l’issue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères des 28.

« (Le gouvernement) est le seul à posséder des armements chimiques et les moyens de les utiliser dans une quantité suffisante », a-t-elle ajouté. Les 28 ne sont toutefois pas allés jusqu’à soutenir le principe d’une intervention militaire contre le régime de Bachar al-Assad, mesure prônée par la France et le président américain Barack Obama.

Selon Catherine Ashton, les ministres européens des Affaires étrangères ont salué l’engagement de François Hollande à attendre le rapport des experts de l’ONU avant toute initiative sur la Syrie. « L’UE souligne (…) la nécessité de tenter de régler la crise syrienne via les procédures des Nations unies », a-t-elle poursuivi.

Washington n’attendra pas

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, également présent à Vilnius, « a indiqué qu’il ferait état devant l’équipe (du Conseil) de sécurité nationale, soit le cabinet de politique étrangère de la Maison-Blanche, des recommandations de certains des membres de l’UE d’attendre les résultats de l’inspection de l’ONU », selon un responsable américain.

Mais le chef de la diplomatie américaine a « également dit clairement que les Etats-Unis n’avaient pas décidé d’attendre » ce rapport pour éventuellement agir, a précisé ce diplomate présent dans la salle de négociations dans la capitale lituanienne.

M. Kerry a tenté de convaincre l’Union européenne d’appuyer l’idée de frappes sur la Syrie, au lendemain d’un G20 où le président américain Barack Obama n’a pas réussi à obtenir un large soutien sur ce projet.

Romandie.com

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :