Kenya: deux policiers tués et trois blessés à la frontière somalienne

NAIROBI – Deux policiers kényans ont été tués et trois blessés dans la nuit de mercredi à jeudi dans l’attaque sur la frontière somalienne d’un poste de police à Mandera (nord-est), revendiquée par les islamistes shebab somaliens.

L’assaut s’est produit jeudi vers 03H00 (00H00 GMT) dans la petite ville située dans l’extrême nord-est du Kenya, à quelques kilomètres de la Somalie. La police l’avait dès le début attribuée aux insurgés islamistes somaliens shebab.

Ces derniers l’ont revendiquée jeudi après-midi sur leur compte Twitter.

Les moujahidines ont attaqué la nuit dernière un poste de police kényan dans la ville de Mandera, dans la région musulmane du nord-est, tuant deux policiers et en blessant trois, ont-ils écrit. Les moujahidines ont brûlé des véhicules de police avant de partir en emportant des armes et des munitions.

Selon des sources policières, les assaillants ont ouvert le feu sans discrimination, tirant également sur des maisons de policiers voisines, avant de mettre le feu à plus d’une dizaine de véhicules.

Ils étaient très violents, ils étaient là pour tuer. (…) Deux policiers ont été tués dans l’incident, et trois autres sont blessés, a expliqué une source policière de la région.

Le chef de la police locale, Charlton Mureithi, a expliqué les agents dormaient dans le poste de police au moment de l’attaque.

Nous sommes à la poursuite (des assaillants), il y a une opération de sécurisation qui est en cours. L’attaque a causé beaucoup de destructions, a déclaré M. Mureithi.

Mercredi soir, une personne avait déjà été tuée non loin de la frontière somalienne, dans la localité chroniquement instable de Wajir, par l’explosion d’une grenade sur un marché.

Ces deux incidents surviennent alors que le ministre de l’Intérieur, Joseph Lenku, avait assuré mercredi que la sécurité avait été renforcée dans tout le Kenya, suite au carnage du centre commercial Westgate à Nairobi, revendiqué par les shebab.

Au moins 61 civils, six membres des forces de sécurité kényanes et cinq islamistes ont péri durant les 80 heures de siège du Westgate.

M. Lenku a insisté sur le fait que peu de cadavres se trouvaient encore sous les décombres du Westgate, même si la Croix-Rouge a recensé 61 personnes disparues.

Romandie.com avec (©AFP / 26 septembre 2013 15h33)

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :