Accusations iraniennes contre Obama dues à des pressions intérieures

WASHINGTON – Les contraintes de la politique intérieure iranienne expliquent les accusations formulées par le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif contre le président Barack Obama, a estimé mardi un haut responsable américain.

Ce responsable s’exprimant sous couvert de l’anonymat a affirmé ne pas avoir été surpris par les déclarations de M. Zarif. Ce dernier a reproché à M. Obama de saper la confiance entre Etats-Unis et Iran en affirmant que l’option militaire était toujours sur la table contre la République islamique, malgré un timide rapprochement entamé entre Téhéran et Washington la semaine dernière.

Le responsable américain a aussi affirmé que la politique de son pays vis-à-vis du programme nucléaire iranien n’avait pas changé, et que le pays préférait une solution diplomatique dans ce dossier.

Plus tôt mardi, M. Zarif s’en était pris aux déclarations la veille de M. Obama.

Le président américain s’était dit prêt la semaine dernière à l’ONU à donner une chance à la diplomatie pour tenter de résoudre le dossier nucléaire iranien. Mais si les négociations échouent, nous ne renonçons à aucune possibilité, dont l’option militaire, a-t-il rappelé lundi en recevant le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche.

Selon M. Zarif, le président Obama doit avoir de la cohérence pour renforcer la confiance mutuelle. Les zigzags détruisent la confiance et fragilisent la crédibilité américaine.

La supposition du président Obama selon laquelle l’Iran a accepté de négocier à cause des menaces et sanctions illégales est irrespectueuse pour la nation iranienne, a ajouté M. Zarif.

Les négociations entre l’Iran et les pays du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) reprendront le 15 octobre à Genève.

M. Obama avait appelé vendredi le président iranien Hassan Rohani, notamment pour évoquer la question nucléaire, un geste sans précédent alors que les deux pays n’ont plus de relations diplomatiques depuis 1980.

Washington et ses alliés soupçonnent le programme nucléaire iranien d’avoir des visées militaires, ce que Téhéran dément.

Romandie.com avec (©AFP / 01 octobre 2013 18h43)

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :