Espionnage: Obama parle à Hollande, certaines activités déformées

WASHINGTON – Le président américain Barack Obama s’est entretenu lundi au téléphone avec son homologue François Hollande, en pleine controverse née de révélations sur les activités d’espionnage des Etats-Unis en France, dont certaines ont été déformées selon la Maison Blanche.

Lors de cet appel, MM. Obama et Hollande ont parlé des récentes révélations dans la presse, dont certaines ont déformé nos activités et d’autres soulèvent des questions légitimes pour nos amis et alliés sur la façon dont ces capacités (de surveillance) sont employées, a précisé la présidence américaine dans un communiqué.

Le président (Obama) a dit clairement que les Etats-Unis avaient commencé à passer en revue la façon dont nous récupérons des données du renseignement, pour que nous puissions parvenir à un équilibre entre les préoccupations de sécurité légitimes de nos concitoyens et alliés, et la protection de la vie privée qui inquiète tout le monde, selon la même source.

Les deux présidents sont d’accord sur le fait que nous devrions continuer à discuter de ces questions via les canaux diplomatiques à l’avenir, a ajouté la présidence américaine, en affirmant que les Etats-Unis et la France sont des alliés et des amis, et entretiennent une relation de travail étroite sur de nombreuses questions, dont la sécurité et le renseignement.

Plus tôt lundi, la Maison Blanche a minimisé cette nouvelle controverse sur les opérations de renseignement américaines à l’étranger, assurant que Washington y récupérait des données de même nature que tous les pays.

Selon le journal français Le Monde, l’agence de sécurité nationale américaine (NSA) a effectué 70,3 millions d’enregistrements de données téléphoniques de Français entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013. Le site internet du Monde cite des documents de l’ancien consultant de l’agence américaine Edward Snowden, à l’origine de révélations en juin.

Dans la foulée, Paris a demandé à l’ambassadeur américain, convoqué au ministère des Affaires étrangères, de lui donner des assurances que l’interception de communications n’avaient plus cours.

Le sujet devait être évoqué mardi par le chef de la diplomatie Laurent Fabius avec son homologue américain John Kerry, lors d’un entretien prévu au Quai d’Orsay, avant une réunion des Amis de la Syrie à Londres.

M. Kerry a confirmé lundi que le dossier serait abordé.

La France est l’un de nos plus vieux alliés dans le monde et j’ai une très étroite relation de travail avec Laurent Fabius, a indiqué M. Kerry lors d’une conférence de presse à Paris.

Nous aurons des discussions bilatérales, y compris avec nos partenaires français, pour régler ces questions, a ajouté le responsable américain.

Romandie.com avec(©AFP / 21 octobre 2013 23h51)

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Espionnage: Obama parle à Hollande, certaines activités déformées”

  1. Bouesso Says:

    L’espionnage est le propre des États dans le concert des Nations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :