Sous le manteau du cimetière

Sous les feuilles mortes du cimetière
Nos corps reposent sous les pierres
Quand nos âmes le jour regardent le soleil
La nuit elles admirent les étoiles vermeilles

Chacun de nous dans ce monde du silence
A sa belle référence devant sa résidence
Que nos yeux éteints ne peuvent plus lire
Pour avoir perdu le sens de la lumière

Au fond de la tombe habillés sous terre
Quand les racines avec leur substance amère
Nous côtoient avec leurs pointes végétales
Nous sommes la proie des termites sans ailes.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes :

2 Réponses to “Sous le manteau du cimetière”

  1. lgyslaine Says:

    bel écrit Bernard 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :