Vatican : Les Diables Rouges juniors et leurs accompagnateurs reçus par le Pape François

Une vue des Diables Rouges juniors et leurs accompagnateurs.

Une vue des Diables Rouges juniors et leurs accompagnateurs.

Au cours de leur stage romain, les Diables Rouges juniors et leurs accompagnateurs ont prié avec le Pape François. A l’occasion de l’audience générale du mercredi 19 février 2014, dans la matinée. Partie de l’hôtel à 6h15, la délégation congolaise est arrivée à la Place Saint-Pierre de Rome, à 6h45. Dans l’attente d’entrer au Vatican, les Diables Rouges et leurs accompagnateurs ont eu l’occasion d’admirer, très tôt, le matin, la Place Saint Pierre de Rome et surtout sa basilique.

Occasion tout indiquée pour faire des photos-souvenirs. Cette visite est une initiative de l’entraîneur-sélectionneur Paolo Berrettini, qui a voulu offrir à la délégation congolaise, une occasion pleine de grâces.

Le présentateur de la cérémonie du jour n’a pas oublié de mentionner la présence à cette audience de l’équipe nationale des Diables Rouges juniors de la République du Congo. Moment très émouvant suivi d’acclamations.

Le Pape François a consacré la catéchèse de l’audience générale au sacrement de la pénitence et de la réconciliation: Nous ne pouvons pas, a-t-il dit, «nous administrer le pardon de nos propres péchés. Le pardon ne peut être le fruit de nos efforts car il ne peut venir que de l’Esprit, qui nous enveloppe de la miséricorde et de la grâce qui sourdent perpétuellement des blessures du Crucifié. C’est seulement en nous laissant réconcilier avec Dieu et nos frères dans le Seigneur que nous pouvons trouver la paix véritable». Ce sacrement, a ensuite rappelé le Pape, «est passé d’une forme publique à celle, privée, que nous connaissons… En effet, la communauté chrétienne est l’espace dans lequel l’Esprit rénove les cœurs dans l’amour de Dieu et des frères, dans lequel il fait de nous tous, une chose seule en Jésus-Christ. C’est pourquoi, il ne suffit pas de demander pardon au Seigneur par nous-mêmes, et qu’il est nécessaire de recourir humblement à la confession de nos péchés devant un ministre de l’Eglise».

Par ailleurs, «le sacerdoce représente Dieu et la communauté à la fois. Si quelqu’un pense pouvoir se confesser directement à Dieu, il devrait savoir que ses péchés ont été commis contre ses frères et contre l’Eglise, auxquels il est nécessaire de demander le pardon, même si on a honte. La honte est bienvenue car elle porte à l’humilité… Le prêtre reçoit la confession avec amour et il pardonne au nom de Dieu. Humainement, il est bon de parler avec le frère qu’est le prêtre et lui confier ce qu’on a sur le cœur. Se confesser devant Dieu, avec l’Eglise, avec un frère, qu’y a-t-il de meilleur?». Puis, le Pape a interpellé l’assemblée en demandant à chacun, quand il s’était confessé pour la dernière fois: «Ne perdez plus de temps et vous verrez que Jésus, qui est encore meilleur que les prêtres, vous accueillera avec un grand amour. Soyez courageux et allez vous confesser!… Recourir au sacrement de la réconciliation signifie recevoir une chaleureuse accolade, celle de l’infinie miséricorde du Père… Allons donc tous de l’avant dans cette direction».

A la fin de l’audience, un rosaire, un porte-clefs et des cartes postales ont été remis à chaque membre de la délégation congolaise.

Lasemaineafricaine.net de Rome par Médard SAMBA-TSINDA

Étiquettes : , ,

Une Réponse to “Vatican : Les Diables Rouges juniors et leurs accompagnateurs reçus par le Pape François”

  1. Bouesso Says:

    Bonne chance !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :