Centrafrique : pourquoi les Américains sont réticents à l’envoi de Casques bleus

Au Conseil de sécurité, il existe encore des réticences américaines à l’envoi d’une opération de maintien de la paix (OMP) en Centrafrique, mais elles sont essentiellement financières.

Sur le plan politique, Washington est sur la même longueur d’onde que Paris : il faut des Casques bleus à Bangui. Problème : le Congrès a institué un plafond de dépenses qui ne permet pas actuellement à l’administration de financer une nouvelle opération. Or les États-Unis contribuent à hauteur de 28 % à ce genre de mission (7 % pour la France).

De leur côté, les Africains du Conseil de sécurité (Tchad, Rwanda et Nigeria) sont aujourd’hui favorables à une OMP. François Hollande devrait profiter de sa visite officielle au Nigeria, à la fin de ce mois, pour convaincre ses pairs africains (ils devraient être une vingtaine) de soutenir cette mission, qui devrait compter environ 12 000 hommes.

Jeuneafrique.com

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Centrafrique : pourquoi les Américains sont réticents à l’envoi de Casques bleus”

  1. Bouesso Says:

    Les conflits armés sont budgétivores pour les grandes puissances…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :