Manifestations en faveur de l’unité ukrainienne à Kiev et en Crimée

Des rassemblements de soutien au nouveau pouvoir se déroulent dimanche en Ukraine, notamment à Kiev et en Crimée. Ils s’inscrivent dans les célébrations des 200 ans de la naissance du poète et symbole de l’indépendance Taras Chevtchenko.

Dans la capitale ukrainienne, un grand rassemblement a débuté vers 11h00 dans le parc Taras Chevtchenko. Il sera suivi d’un concert au Maïdan, la place de l’Indépendance sur laquelle durant trois mois la contestation a manifesté, menant à la destitution le président Viktor Ianoukovitch et à sa fuite en Russie.

Les nouveaux dirigeants ukrainiens, dont le président par intérim Olexandre Tourtchinov et le Premier ministre Arseni Iatseniouk, participent à ce rassemblement. Ce dernier constitue une démonstration de force pour affirmer l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine alors que la péninsule de Crimée est passée sous le contrôle de facto des forces partisanes de la Russie.
Manifestations pro-Ukraine en Crimée

Des manifestations similaires sont programmées à Simféropol, capitale de la région, et à Sébastopol, le grand port qui abrite l’état-major de la flotte russe de la mer Noire. A Donetsk, bastion russophone de l’est du pays, une manifestation des partisans de Moscou est prévue. Leurs adversaires qui prônent la souveraineté de l’Ukraine pourraient également battre le pavé.

Ces rassemblements interviennent au lendemain de l’échec, le troisième en trois jours, des 54 observateurs internationaux dépêchés par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à entrer en Crimée.

Le convoi de ces observateurs, civils et militaires non armés, avait dû rebrousser chemin samedi à l’approche du poste de contrôle d’Armiansk sur un des deux axes routiers permettant d’entrer en Crimée. Des hommes armés en treillis ont pointé leurs armes vers le convoi puis ont tiré en l’air trois fois. Cette mission, soutenue par le président américain Barack Obama, vise à réduire les tensions.
Pas d’issue diplomatique

Sur la scène diplomatique, malgré d’intenses consultations, Occidentaux et Russes n’ont pas réussi à trouver une issue à la pire crise dans leurs relations depuis la chute de l’Union soviétique en 1991. Les chefs de la diplomatie russe et américain Sergueï Lavrov et John Kerry ont de nouveau parlé au téléphone samedi et ont convenu de « poursuivre leurs contacts intensifs », selon Moscou.

Romandie.com

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :