Pistorius raconte les coups de feu qui ont tué sa compagne

« Avant de m’en rendre compte, j’avais tiré quatre coups de feu »: Oscar Pistorius, en larmes à son procès, est revenu sur la mort de sa compagne Reeva Steenkamp le 14 février 2013. Il a décrit sa panique lorsqu’il a cru qu’un cambrioleur était caché dans les toilettes.

Inquiet après avoir entendu la fenêtre de la salle de bains s’ouvrir, l’athlète amputé a raconté s’être armé et avoir progressé à tâtons dans le couloir, sur ses moignons, prenant appui sur le mur, inquiet que l’intrus puisse surgir à la fenêtre ou des toilettes fermées.

C’est alors, dit-il que, « J’ai entendu un bruit qui venait des toilettes, ce que j’ai perçu comme quelqu’un qui allait sortir des toilettes ».

« Avant de m’en rendre compte, j’avais tiré quatre coups de feu », a admis le champion paralympique, au deuxième jour de sa déposition devant le tribunal de Pretoria qui le juge pour le meurtre de son amie.
« Elle ne respirait plus »

De retour dans la chambre, ne trouvant pas sa compagne dans le lit, il a appelé à l’aide, puis défoncé la porte des WC avec une batte de cricket.

« Je me suis penché sur elle, et… », la suite de sa phrase est étouffée dans ses sanglots. « Elle ne respirait plus », a-t-il articulé, avant de s’effrondrer en pleurant de façon bruyante.

La juge a renvoyé l’audience à mercredi.

Romandie.com

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Pistorius raconte les coups de feu qui ont tué sa compagne”

  1. Bouesso Says:

    Quel scénario ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :