Le Portugal passe avec succès l’examen final de la troïka

Lisbonne – Le Portugal a conclu avec succès le dernier examen de ses comptes par la troïka de ses créanciers (UE-BCE-FMI) et est en passe de devenir le deuxième pays sous assistance de la zone euro à s’affranchir de son plan d’aide international, a annoncé le gouvernement vendredi.

La douzième évaluation a été surmontée, ce qui ouvre la voie à la conclusion du programme, s’est félicité le vice-Premier ministre Paulo Portas en présentant les conclusions de la mission à la presse.

Le Portugal a fait le chemin lui permettant de reconquérir son autonomie financière, ce qui donne un sens et une utilité aux sacrifices consentis par la société portugaise, a-t-il souligné.

Le satisfecit de la troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international) ouvre la voie au déboursement d’un dernier chèque de 2,6 milliards d’euros, sur un total de 78 milliards prévus par le plan de sauvetage accordé au Portugal en mai 2011 en échange d’un programme de rigueur et de réformes.

Le pays est à présent en mesure de franchir l’ultime étape vers une sortie en douceur de son programme de redressement financier, prévue officiellement le 17 mai prochain.

Le Portugal choisira sa stratégie de sortie du plan d’aide lors d’un conseil des ministres extraordinaire prévu dimanche à partir de 17H00 GMT, soit la veille de la prochaine réunion des ministres des Finances de la zone euro.

A l’issue de ce conseil des ministres, le Premier ministre Pedro Passos Coelho dira si le pays demandera à ses partenaires européens une ligne de crédit de précaution ou s’il retournera sur les marchés sans filet de sécurité, comme l’a fait l’Irlande en décembre dernier.

Nous sommes en mesure de montrer aux Portugais que le chemin parcouru jusque-là nous permet d’avancer par nos propres moyens à partir de maintenant, avait déclaré jeudi M. Passos Coelho, laissant entendre que le pays s’apprête à suivre l’exemple de Dublin.

La ministre des Finances Maria Luis Albuquerque a toutefois refusé de confirmer l’hypothèse privilégiée par les analystes.

Au long de ces trois dernières années, nous avons reconquis crédibilité et confiance. Nous avons retrouvé notre capacité à nous financer sur les marchés, condition indispensable à la conclusion du programme, quelle que soit la stratégie de sortie que choisira le gouvernement, a-t-elle dit vendredi en conférence de presse.

Romandie.com avec(©AFP / 02 mai 2014 15h25)

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :