Dans la nuit sauvage des astres

Dans la nuit sauvage des astres,
Au bord de la rivière mulâtre,
Étendue comme une jeune brebis;
Berger, tu es la joie de mon répit.

Quand les lucioles éclairent ton corps,
Dans le secret doré et reculé de l’amour.
Tes yeux inondent la nature de ta lumière,
Réveillant les herbes dans leur élan de prière.

Voyageant dans le plaisir de la nuit,
Entre les chants de grillons loin des ennuis.
La volupté de ta silhouette bien mature
Triomphe au cœur somnolent de la nature.

Bernard NKOUNKOU

Une Réponse to “Dans la nuit sauvage des astres”

  1. Gyslaine L. Says:

    Très beau aussi celui-ci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :