Congo-RDC: Désormais un visa pour les Kinois pour rentrer à Brazzaville

(CONGO-BRAZZAVILLE)- Désormais pour se rendre à Brazzaville à partir du territoire du Congo-Kinshasa, il faut avoir un visa estampillé dans le passeport comme si on allait à Paris ou à Bruxelles. Sassou Nguesso durcit le ton et va très loin dans sa logique de rupture des relations amicales avec son pays voisin.

Son gouvernement a notifié vendredi les autorités du Congo-Kinshasa que le laissez-passer habituel utilisé depuis la fin de la colonisation, ne sera plus considéré. ‘‘Nous avons prévenu les autorités de l’autre rive que le désordre doit prendre fin et pour entrer chez nous, il faut désormais un visa. Donc, tout voyageur doit se munir de son passeport’’, a indiqué une autorité de la police des frontières et de migration de Brazzaville. Faute de passeport, vous serez reconduit à la frontière par la police à partir du Beach, a ajouté la même source.

Selon les autorités de Brazzaville, les Kinois qui désirent se rendre sur leur territoire, doivent aller demander le visa à l’ambassade de la république du Congo à Kinshasa. ‘‘ Sans visa, vous n’allez plus mettre vos pieds chez nous. Oubliez vos laissez-passer’’, ont-elles rappelé. ‘‘L’imposition du visa et du passeport est un refus poli de Brazzaville d’accueillir les rd-congolais sur son sol d’autant plus que la plupart des commerçants kinois qui font les navettes entre les deux rives, ne peuvent pas débourser facilement 150 dollars pour se payer uniquement le passeport au regard de leur maigre capital.

Ensuite, pour ces petits commerçants, ils doivent se battre pour obtenir un visa dont on ignore encore les conditions de son obtention, ce qui, évidemment, n’est pas évident pour des gens qui évoluent dans l’informel’’, a déploré Riki Kongolo, un opérateur économique habitué à se rendre à Brazzaville.

Riki Kongolo précise, une fois de plus, que le laissez-passer ne coutait que moins de dix dollars mais le passeport s’achète à 150 dollars américains et l’on ne connaît pas encore le coût dudit visa. Malgré les deux lettres de Joseph Kabila adressées à son homologue de la République du Congo par le canal de Raymond Tshibanda- le ministre rd-congolais des Affaires étrangères et de Léon Kengo wa Dondo- le président du sénat du Congo-Kinshasa, Denis Sassou Nguesso poursuit sans relâche son opération ‘‘Mbata ya bakolo”- gifle des ainés ou des grands, en renforçant les dispositifs pour empêcher clairement les rd-congolais à pénétrer son territoire.

A Pointe-Noire, capitale économique du Congo Brazzaville, là ou il y a autant d’étrangers clandestins qu’à Brazzaville, il y a une compagne de sensibilisation aux sans -papiers. Il est demandé à ces derniers de quitter d’eux même le territoire congolais avant que l’opération ne commence. L’ambassade de la RDC à Brazzaville et le gouvernement de la RD Congo sont officiellement informés.
Pour ceux qui ne le savent pas, voici à quoi ressemble une carte de résident du Congo Brazzaville. Https://scontent-a-lga.xx.fbcdn.net/hphotos-frc3/l/t1.0-9/10268437_1388369388115365_8783832535925612155_n.jpg les cartes d’électeurs ou consulaires ne sont pas des documents reconnus comme titres de séjour pour s’installer définitivement dans le territoire congolais.

Congo-info

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :