Thaïlande: l’ex-Première ministre détenue par la junte

L’ex-Première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra est détenue par l’armée, a indiqué vendredi une source militaire de haut rang. La Confédération s’est dit extrêmement préoccupée à la suite du coup d’État militaire.

Deux jours après avoir instauré la loi martiale, l’armée a pris le pouvoir jeudi, expliquant son coup d’État par la nécessité de rétablir l’ordre après six mois de contestations politiques et de procéder à des réformes institutionnelles.

Mme Yingluck a été convoquée comme plus de cent responsables politiques, dont Niwattumrong Boonsongpaisan, qui a assuré l’intérim après son limogeage.

Les militaires ont aussi interdit à 155 personnes, des politiques et des militants, de quitter le pays au lendemain du coup d’État, selon un communiqué lu vendredi à la télévision.
Appel lancé par la Suisse

La Confédération s’est elle dit extrêmement préoccupée de la destitution du gouvernement démocratique et de la suspension de la Constitution en Thaïlande. Elle appelle à un dialogue pacifique et inclusif pour surmonter les différends, a souligné vendredi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué.

La Suisse demande que les forces armées respectent l’état de droit et permettent le retour au pouvoir d’un gouvernement démocratiquement élu.

Elle appelle également au respect des normes internationales en matière de droits humains. Par ailleurs, elle demande la libération des dirigeants des principaux partis politiques thaïlandais, détenus arbitrairement.

Romandie.com

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :