Mort de Benoit Duquesne: Hommages par dizaines, François Hollande bouleversé

Benoit Duquesne

Benoit Duquesne

L’annonce, cet après-midi, de la brutale disparition du journaliste Benoît Duquesne, mort à l’âge de 56 ans d’une crise cardiaque, a laissé en émoi les téléspectateurs français, mais aussi des dizaines de célébrités du monde de la télévision et des médias en général. Via les réseaux sociaux, ils ont été très nombreux à rendre hommage à ce grand journaliste, à coups de tweets et de posts.

Les journalistes se sont ainsi mobilisés pour leur confrère décédé d’une crise cardiaque. Sa collègue de France 2 Céline Géraud n’a pas caché son émotion : « Disparition brutale de Benoît Duquesne. Affreux. Journaliste et reporter remarquable. »

« Benoît Duquesne était pour moi un modèle de rigueur et d’exigence. Pensée émue à ses proches et à ses équipes », salue Thomas Sotto. Thomas Hugues, attristé, ajoute : « Première image de Benoît Duquesne quand j’ai débarqué à TF1 ? La bienveillance, puis l’assurance, la décontraction et l’exigence des grands… »

Laurent Bazin, de RTL, gardera de lui l’image d’un homme intègre : « Grande tristesse à l’annonce de la disparition de Benoît Duquesne. Journaliste exigeant, homme de valeur. » Emmanuel Maubert, qui quittera C à vous pour devenir chroniqueur dans Touche pas à mon poste à la rentrée, a choisi un message sobre : « Quelle tristesse ! 57 ans ! Le journaliste Benoît Duquesne (France 2) est décédé. »

« Quelle tristesse ! Une pensée émue pour sa famille, ses enfants, ses amis et collègues. Condoléances », renchérit Valérie Bénaïm.

Du côté des animateurs télé, les hommages se comptent également par dizaines. À commencer par son camarade Vincent Cerutti : « Benoît Duquesne était un professionnel à l’écoute, intuitif, discret, et persévérant dans l’univers impitoyable du journalisme et de la télé. » Simple mais efficace, Stéphane Bern a tweeté : « Infinie tristesse et condoléances émues. »

Enfin, le président de la République en personne, François Hollande, a exprimé sa grande tristesse par communiqué de presse : « J’apprends la mort brutale de Benoît Duquesne. Figure appréciée des Français, Benoît Duquesne était un journaliste rigoureux et exigeant qui incarnait depuis de nombreuses années la liberté d’information. (…) J’adresse à ses proches et à l’ensemble de ses collègues de France Télévisions mes plus sincères condoléances. »

Benoît Duquesne, à la tête du magazine Complément d’enquête depuis 2001 (dont le dernier numéro d’hier soir était consacré à Bernard-Henri Lévy), débute sa carrière chez Europe 1. Puis, il filera en 1988 chez TF1, où il travaillera comme grand reporter sur des émissions comme À la une, Le Droit de savoir ou encore Reportages. En 1994, le journaliste devient le joker des JT de 13h et de 20h de France 2. En 2005, Benoît Duquesne prendra la tête de la présentation du JT de 13h, en remplacement de Christophe Hondelatte pendant quelques mois. Benoît Duquesne laisse derrière lui son épouse et ses quatre enfants. Toutes nos condoléances à ses proches.

Purepeople.com par Joachim Ohnona

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :