Winnie Mandela réclame par voie judiciaire la maison de Madiba à Qunu

Winnie, l'ex-femme de Nelson Mandela. © AFP

Winnie, l’ex-femme de Nelson Mandela. © AFP

L’ex-épouse de Nelson Mandela, Winnie Madikizela-Mandela, réclame en justice la propriété de la maison de famille de Qunu qu’elle avait achetée à l’époque de sa vie commune avec le grand homme. Dans son testament, Madiba ne lui avait laissé aucun bien.

Six mois après la mort de Nelson Mandela, la question de son héritage n’est toujours pas réglée. Winnie Mandela, sa deuxième épouse dont il avait divorcé, réclame en justice la propriété de la maison de famille de Qunu, dans le sud-est du pays.

D’après ses avocats, cités mardi par le quotidien sud-africain Daily Dispatch, elle défend le fait que le bien a été acheté à l’époque de leur mariage. Winnie Mandela, figure controversée mais encore très populaire de la lutte contre l’apartheid, ne figurait pas parmi les bénéficiaires du testament de l’ancien président sud-africain.

L’ex-femme de Madiba soutient que la maison achetée à l’époque de la vie commune du couple doit lui revenir, à elle et à ses enfants, selon la loi coutumière. « Cette disposition est applicable indépendamment du fait que l’épouse soit divorcée ou non », assure l’avocat Mvuyo Notyesi. « En réalité, la propriété en question a été achetée par Winnie Madikizela-Mandela pendant que son mari était en prison. »

Pas d’héritage pour Winnie Mandela

Selon l’avocat, les deux filles du couple, Zenani et Zindi, devraient hériter de la maison, qui fut leur maison familiale.

C’est Winnie Mandela qui a accueilli Madiba, leader de la lutte anti-apartheid, à sa sortie de prison en 1990 après 27 ans dans les geôles du régime raciste. Mais les frasques de cette femme de caractère, son discours violent et des accusations de meurtre portées contre ses gardes du corps l’éloignèrent rapidement de Mandela. Le couple divorça en 1992. Nelson Mandela avait épousé en troisièmes noces Graça Machel, la veuve de l’ancien président mozambicain Samora Machel.

Dans son testament, Mandela a laissé ses biens à sa veuve Graça, ses enfants et petits-enfants, ses proches et anciens collaborateurs, des écoles et l’ANC, son parti politique. Rien à son ex-femme.

Jeuneafrique.com avec AFP

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :