Ebola: l’OMS espère un vaccin préventif en 2015

Un vaccin préventif contre le virus Ébola pourrait faire l’objet d’essais cliniques dès le mois prochain. En cas de succès, il pourrait être disponible en 2015, espère Jean-Marie Okwo-Bele, directeur du département Vaccination à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« On cible le mois de septembre pour commencer les essais cliniques, d’abord aux États-Unis et certainement dans un pays africain, car c’est là que nous avons les cas », a expliqué Okwo Bele. Il s’est exprimé dans un entretien dont des extraits ont été diffusés samedi sur le site Internet de Radio France Internationale (RFI).

Ce vaccin a été mis au point par le laboratoire britannique GSK. Interrogé sur les perspectives de commercialisation de ce vaccin, il s’est montré optimiste: « Nous pensons que si on commence au mois de septembre, vers la fin de l’année on peut déjà avoir des résultats ».

« Et comme il s’agit d’une urgence, on peut mettre en place des procédures d’urgence (…) pour que courant 2015, on puisse disposer d’un vaccin », a-t-il ajouté.

Autres vaccins à l’essai

Il n’existe pour l’instant aucun traitement spécifique sur le marché permettant de traiter ou de prévenir la fièvre hémorragique Ébola, provoquée par un virus très virulent qui peut tuer en quelques jours. Le taux de létalité (rapport entre le nombre de cas et le nombre de décès) est supérieur à 50%.

L’alerte mondiale lancée par l’OMS vendredi a poussé samedi les pays à renforcer le contrôle des voyageurs en provenance d’Afrique de l’Ouest. C’est notamment le cas de l’Inde, qui compte 45’000 ressortissants dans les quatre pays les plus touchés par l’épidémie.

Celle-ci a fait près de 1000 morts depuis le début de l’année, principalement dans quatre pays: Libéria, Sierra Leone, Guinée et Nigeria. Vendredi, le président nigérian Goodluck Jonathan a déclaré « une urgence nationale » pour son pays.

La Guinée ferme sa frontière

Samedi également, la Guinée a annoncé avoir temporairement fermé sa frontière avec la Sierra Leone et le Libéria pour tenter d’enrayer la propagation de l’épidémie.

Par ailleurs, la missionnaire congolaise Chantal Pascaline est décédée samedi à Monrovia de cette fièvre hémorragique, a annoncé à Madrid l’ONG pour laquelle elle travaillait. Elle appartenait à l’ordre religieux dont fait partie le prêtre espagnol, premier malade infecté par le virus Ébola rapatrié jeudi en Europe.

Romandie.com

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :