La Russie hausse le ton face à la « menace » de l’OTAN

La Russie a prévenu qu’elle réagirait à la « menace » que constitue le renforcement annoncé de la présence de l’OTAN près de ses frontières. Moscou accuse les Occidentaux de jouer l’escalade dans la crise ukrainienne, alors que l’UE est prête à introduire cette semaine encore de nouvelles sanctions.

« Je n’ai aucun doute sur le fait que le rapprochement de l’infrastructure militaire des pays membres de l’OTAN des frontières de notre pays, y compris par l’élargissement du bloc, aura sa place parmi les menaces militaires extérieures », a assuré le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité russe Mikhaïl Popov. Il n’a pas précisé quels seraient les contours de la nouvelle doctrine russe.

Ces propos font écho aux projets de l’Alliance atlantique d’adopter lors de son sommet de jeudi et vendredi au Pays de Galles un plan de réactivité, en réponse à l’attitude de la Russie dans la crise ukrainienne, perçue comme une menace directe par certains pays membres (États baltes, Pologne, Roumanie, Bulgarie).

« Tous les faits témoignent de la volonté des autorités des États-Unis et de l’OTAN de poursuivre leur politique de détérioration des relations avec la Russie », a dénoncé M. Popov. Selon le « New York Times », l’Alliance atlantique veut mettre sur pied une force de 4000 hommes capable de répondre en 48 heures, avec le soutien de certains anciens pays du bloc soviétique comme la Pologne, aux mouvements de troupes russes.

Personnes déplacées en nette hausse

 

Faute de changement de position de Moscou, l’UE a, elle, menacé d’introduire dans la semaine de nouvelles sanctions contre l’économie russe, déjà au bord de la récession. Les pays membres de l’UE prendront une décision sur un nouveau train de sanctions contre Moscou d’ici vendredi, a dit la cheffe de la diplomatie italienne Federica Mogherini. Quatre secteurs seront visés: la défense, les technologies à double usage civil et militaire et la finance.

Pour sa part, le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a indiqué que plus d’un demi-million de personnes ont été déplacées par les combats en Ukraine. Elles sont au moins 260’000 à avoir fui les combats dans l’est du pays en Ukraine et le même nombre en Russie.

 

Romandie.com

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :