Valérie Trierweiler: « Je suis son faire-valoir mais je ne dois rien valoir »

Dans Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler raconte, sans tabous, sa relation et sa rupture avec François Hollande, qu’elle n’épargne pas. Paris Match en publie des extraits ce mercredi. Selon Le Parisien, le chef de l’Etat, qui n’était pas au courant de la publication, est « atterré. »

Valérie Trierweiler: "Je suis son faire-valoir mais je ne dois rien valoir"

Valerie Trierweiler publie jeudi un livre, écrit « dans le plus grand secret », relatant sa relation avec le chef de l’Etat.REUTERS

Elle l’assure: tout ce qu’elle a écrit « est vrai. » Valérie Trierweiler raconte ses « années enchantées » puis la manière dont elle a vécu la fin de sa relation avec François Hollande, dans un livre publié jeudi et dont Paris Match a révélé quelques extraits ce mercredi.

Dans Merci pour ce moment (Les Arènes), la journaliste relate notamment comment elle a appris l’existence d’une liaison entre le chef de l’Etat et l’actrice Julie Gayet, révélée par l’hebdomadaire Closer. Ce qui a conduit à leur rupture le 25 janvier, officialisée par le chef de l’Etat dans un communiqué. »L’information Julie Gayet est le premier titre des matinales. (…) Je craque, je ne peux pas entendre ça, je me précipite dans la salle de bains. Je saisis le petit sac en plastique qui contient des somnifères (…) François m’a suivi (sic). Il tente de m’arracher le sac. Je cours dans la chambre. Il attrape le sac qui se déchire. Des pilules s’éparpillent sur le lit et le sol. Je parviens à en récupérer. J’avale ce que je peux. Je veux dormir. Je ne veux pas vivre les heures qui vont arriver. Je sens la bourrasque qui va s’abattre sur moi et je n’ai pas la force d’y résister. Je veux fuir. Je perds connaissance », écrit Valérie Trierweiler selon un extrait publié par Paris Match.

« Il dit qu’il me regagnera comme une élection »

Trois autres courts extraits sont publiés par l’hebdomadaire, par ailleurs employeur de la journaliste: un relatant les premières réactions de François Hollande lorsque le futur chef de l’Etat a appris, en 2011, l’arrestation à New York de son rival socialiste Dominique Strauss-Kahn, un autre sur la jalousie de Michèle Obama (« je me réjouis de ne pas être la seule jalouse », écrit Valérie Trierweiler) alors que le président américain se photographiait avec la Première ministre danoise lors des obsèques de Nelson Mandela, et un dernier relatant une irruption de Ségolène Royal lors d’un tête à tête au restaurant.

Valérie Trierweiler aborde également l’après-rupture. Paris Match rapporte que François Hollande continue à lui écrire, « jusqu’à 29 textos en une journée. « Il me dit qu’il a besoin de moi. Chaque soir, il me demande de dîner avec lui. […] Il me dit qu’il me regagnera comme si j’étais une élection », écrit l’ex-première dame de France dans le livre.

Tout au long de ses anecdotes, Valérie Trierweiler n’épargne jamais François Hollande, dont elle nous montre un visage bien sombre. Avant un dîner d’Etat, ce dernier lui demande « Ca te prend beaucoup de temps pour être aussi belle? » Après avoir répondu un « oui, un peu », Valérie Trierweiler essuie un « en même temps, on ne te demande rien d’autre » de son ex-compagnon. Elle assure que ce n’était pas dit sur le ton de la plaisanterie. « Il est froid. Ne sourit pas. Je suis son faire-valoir, mais je ne dois rien valoir », tacle-t-elle.

Amours, déchirures, passions

« Question secrets d’Etat, il (François Hollande) peut dormir sur ses deux oreilles. Valérie parle d’amours, de déchirures et de passions », résume la journaliste Catherine Schwaab dans les colonnes de Paris Match. Le magazine parle d’un livre de 320 pages, « rédigé dans le plus grand secret » et qui ne parle que de deux personnages: Valérie et François.

De son côté, l’Elysée assure qu’il n’était « pas au courant » de sa parution imminente. « Nous n’étions pas au courant et donc, par définition, nous n’avons pas lu ce livre », indique l’entourage du président François Hollande, sollicité ce mardi par l’AFP. « Le président n’a rien vu venir, il a appris la nouvelle hier matin, comme tout le monde, il ne sait pas ce qu’il y a dedans. Il est un peu atterré », raconte un autre proche du chef de l’Etat, cité par Le Parisien.

Lexpress.fr avec

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :