Des témoins de la folle soirée de Valé­rie Trier­wei­ler racontent sa dispute et ses injures

« Je vais te détruire, toi et ton gros porc »

La fameuse soirée de Jean-Luc Romero au Banana Café n’a pas fini de faire couler de l’encre. Le Canard Enchaîné révèle aujourd’­hui que Valé­rie Trier­wei­ler a bien eu une alter­ca­tion avec deux anciennes amies. Et les insultes, violentes, ont fusé.

L’avis de tempête est relancé !

Souve­nez-vous, on appre­nait la semaine dernière que Valé­rie Trier­wei­ler se serait litté­ra­le­ment jetée sur deux de ses ex-copines au Banana Café, lors d’une fête orga­ni­sée par Jean-Luc Romero pour fêter son premier anni­ver­saire de mariage.

Selon France Dimanche, l’ex-compagne de François Hollande aurait « griffé, giflé et tiré les cheveux » de Valé­rie de Sonne­ville, l’ex-femme de Michel Sapin.

Une dispute d’une rare violence qui aurait laissé les témoins de l’al­ter­ca­tion pantois.

Il y a deux jours, un jour­na­liste du Point, un photo­graphe, le patron du Banana puis Jean-Luc Romero lui-même, tous présents à cette fameuse soirée, avaient tenu à appor­ter un démenti formel à cette infor­ma­tion. Selon eux, l’am­biance ce soir-là était « festive », et l’al­ter­ca­tion n’a « jamais eu lieu » : « Aucun cheveu arra­­ché, aucune grif­­fure ou coup de poing, ni même engueu­­lade », assu­rait l’un d’entre eux. Et pour­tant…

Le Canard Enchaîné a contacté Valé­rie Trier­wei­ler, celle-ci recon­naît elle-même « une simple dispute ».

L’heb­do­ma­daire a surtout retrouvé d’autres témoins invi­tés à la soirée de Jean-Luc Romero, et ce qu’ils racontent est assez édifiant.

Selon leur témoi­gnage, il était 22h30 ce soir-là lorsque l’ex-compagne de François Hollande, « en pleine forme », se serait préci­pi­tée sur Valé­rie de Sonne­ville, lui agrip­pant le visage, lui grif­fant les bras et se mettant à crier : « Je vais te détruire, toi et ton gros porc de Sapin ! »

Natha­lie Mercier, ancienne atta­chée de presse de Valé­rie Trier­wei­ler, aurait alors tenté d’in­ter­ve­nir pour la calmer. Elle n’au­rait pas dû… « Toi, la grosse, tire-toi d’ici, tu n’as rien à faire », lui aurait jeté Valé­rie Trier­wei­ler, avant de lui lâcher cette phrase lourde de sens : « Tu as déjà dû te jeter aux pieds de cette p*** de Gayet ! » Valé­rie Trier­wei­ler aurait alors fait mine de s’éloi­gner… avant de reve­nir secouer, puis empoi­gner par le cou, Natha­lie Mercier en lui hurlant : « Tu n’es qu’une traître ! » Une simple dispute festive quoi…

Voici.fr par Perrine Stenger

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :