Zimbabwe: l’épouse du Président Mugabe menace la vice-présidente

Zimbabwe: l'épouse du Président Mugabe menace la vice-présidente
Zimbabwe: l’épouse du Président Mugabe menace la vice-présidente © AFP

Grace Mugabe, épouse de plus en plus influente du président du Zimbabwe, a menacé vendredi d’exclure du parti au pouvoir la vice-présidente du pays, dévoilant au grand jour une guerre de succession qui s’annonce acharnée.

« J’ai dit au Président que s’il ne renvoyait pas cette chef de faction, nous le ferions nous-mêmes », a déclaré Grace Mugabe, en référence à la vice-présidente Joyce Mujuru, jusqu’ici présentée comme l’héritière probable du président Robert Mugabe.

En coulisses, des factions rivales anticipent un décès du vieux chef, âgé de 90 ans et au pouvoir depuis 1980. Deux clans s’opposent depuis plusieurs années, le clan de la vice-présidente Joyce Mujuru et celui du ministre de la Justice Emmerson Mnangagwa.

La récente entrée fracassante sur la scène politique de Grace Mugabe, sa montée en puissance au sein du parti au pouvoir, la ZANU-PF, et ses attaques féroces contre Joyce Mujuru laissent toutefois à penser que les chances de cette dernières sont compromises.

Cette promotion subite de l’épouse du président, une ancienne dactylo de 49 ans sans autre expérience politique que la longue fréquentation de son époux, fait courir la rumeur qu’elle pourrait avoir été choisie par Robert Mugabe pour lui succéder.

« Nous avons fait campagne pour vous l’an dernier mais aussi toutes les années précédentes, mais maintenant c’est la guerre, parce que j’ai été nommée », a déclaré à l’adresse de la vice-présidente Grace Mugabe, qui a récemment été désignée pour prendre la tête de la puissante ligue féminine du parti à partir de décembre.

« Je pense qu’il ne se passera rien de bon si je fais descendre les foules dans la rue pour vous exclure », a-t-elle ajouté, selon la presse locale de vendredi.

Mme Mugabe a accusé Joyce Mujuru – veuve d’un ancien homme fort du pays, le général Solomon Mujuru – d’être à la tête d’une faction convoitant le pouvoir.

« Vous ne pouvez continuer à nier tous les jours que vous dirigez une faction. Où que vous soyez, vous et vos partisans, dépêchez-vous d’aller vous excuser auprès du Président, avant qu’il ne soit trop tard, car il est fatigué de tous ces problèmes », a lancé Grace Mugabe, lors d’un meeting à Bindura, au nord-est de la capitale Harare.

Un congrès décisif de la ZANU-PF doit se tenir en décembre. Si Robert Mugabe devrait être confirmé à la tête du parti, une lutte féroce est à prévoir pour la désignation des membres du puissant bureau politique.

Grace Mugabe a aussi accusé Joyce Mujuru de répandre des rumeurs sur son implication supposée dans le très lucratif commerce du diamant et contre-attaqué sur ce sujet.

« Cette personne, qui dirige une faction, est la même personne qui m’accuse d’être impliquée dans les affaires de diamant, alors qu’elle même possède une mine de diamant », a souligné Grace Mugabe.

Le Zimbabwe possède des gisements de diamant parmi les plus importants au monde, mais son économie est en lambeaux. La plupart des revenus du secteur du diamant ne profiteraient qu’aux proches du président Mugabe, selon les observateurs.

Jeuneafrique.com avec AFP

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :