Afrique du Sud : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison ferme

Oscar Pistorius lors de la dernière audience de son procès le 21 octobre 2014 à Pretoria.
Oscar Pistorius lors de la dernière audience de son procès le 21 octobre 2014 à Pretoria. © AFP

La justice sud-africaine a condamné le champion d’athlétisme de 27 ans, Oscar Pistorius, à cinq ans de prison ferme pour le meutre de sa petite amie en 2013. Il a également écopé de trois ans de prison avec sursis pour délit sur l’usage d’armes à feu.

Reconnu coupable d’homicide involontaire « par négligence », Oscar Pistorisu purgera « une peine maximum de cinq ans de prison » ferme. C’est ce qu’a annoncé mardi 21 octobre la juge Masipa après avoir longuement étayé son verdict. Il a également écopé de trois ans de prison avec sursis pour délit sur l’usage d’armes à feu. Le procureur avait requis dix ans de prison ferme.

L’athlète a été emmené directement en prison avec l’audience. Une radio privée sud-africaine croyait cependant savoir, lundi matin, qu’une cellule du quartier sécurisé de la prison de Pretoria était déjà prête à accueillir Pistorius en cas de peine de réclusion criminelle.

Selon le parquet, il serait immoral qu’il échappe à la prison, alors qu’il a tué la jeune femme de quatre balles tirées à travers une porte de toilettes, fut-ce en la prenant pour un cambrioleur. « Une peine non carcérale enverrait un mauvais message à la société, mais par ailleurs, une longue peine d’incarcération ne serait pas appropriée non plus », a-t-elle dit dans ses attendus.

Bien qu’elle ait considéré, dans son verdict, que l’accusation n’avait pas réussi à prouver l’intention homicide, la juge a considéré la gravité des faits : Oscar Pistorius « savait que les toilettes étaient un espace réduit et qu’il n’y avait aucun moyen de s’échapper pour la personne derrière la porte », a-t-elle dit.

La juge a clairement rejeté les arguments de la défense sur la vulnérabilité de l’accusé, et sur l’impossibilité d’emprisonner un homme amputé des deux jambes. Les prisons sud-africaines, a-t-elle dit, sont en mesure de recevoir Oscar Pistorius, « un double amputé qui a besoin de soins psychologiques ».

La famille de Reeva Steenkamp s’est déclarée satisfaite de la peine infligée à Oscar Pistorius. « Oui, je suis très content », a déclaré au journalistes Barry Steenkamp, le père de la victime, alors que l’avocat de la famille précisait: « Ils pensent que c’est correct, ils sont satisfaits de la sentence ».

Jeuneafrique.com avec AFP

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :