L’écrivain grec Menis Koumandareas tué à Athènes

Athènes – L’écrivain grec Menis Koumandareas, 83 ans, l’un des auteurs les plus reconnus du pays, a été victime d’un homicide et découvert mort samedi à son domicile d’Athènes, a indiqué la police.

Une enquête confiée à la sécurité d’Athènes va dans un premier temps tenter de déterminer les causes de la mort. La victime présentait des blessures au cou et au visage, selon la même source, qui évoque également des traces d’asphyxie.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’auteur était sorti vendredi soir avec des amis non loin de son quartier, près du centre de la capitale.

Auteur d’une vingtaine de romans, livres de nouvelles et essais depuis les années 60, l’oeuvre de Menis Koumandareas avait été récompensée deux fois par le prix d’Etat pour le roman et traduite dans de nombreuses langues.

Traducteur notamment de Hemingway et de Scott Fitzgerald, Menis Koumandareas dressait dans ses ouvrages, comme la Femme du Métro, Mme Koula ou La Verrerie, avec un style sobre, un portrait de la société grecque d’après-guerre avec pour cadre privilégié la classe moyenne d’Athènes et ses petits commerçants.

Romandie.com(©AFP / 06 décembre 2014 12h37)

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :