Congo : Biographie de Sœur Marie Thérèse NKOUKA

Sr Marie-Thérèse Nkouka.

Sr Marie-Thérèse Nkouka.

Née le 27 juin 1946 à Voka, district de Boko, sœur Marie Thérèse a fait ses études primaires chez les religieuses de Ribeauvillé à Voka. Le 24 Septembre 1962, elle fit sa profession religieuse à la Paroisse Ste Marie de Ouenzé (Brazzaville). Le 3 août 1968, elle y fait ses Vœux  Perpétuels. Ses premières années  de vie religieuse, elle les a passées  dans la communauté des religieuses de la Divine Providence de Ribeauvillé, à Ouenzé. Elle y  fit ses études secondaires qu’elle poursuivit à Bangui, en République Centrafricaine, dans la communauté de sa congrégation. Puis, elle revint à Brazzaville pour commencer ses études universitaires  au Centre d’Etudes Supérieures de Brazzaville(C.E.S.B) berceau de la future Université de Brazzaville. Ainsi elle fut une des trois premières femmes congolaises qui ont fréquenté ce centre avec la future Madame Babackas et Madame FiLa Matsocota. Tandis que cette dernière alla continuer ses études en France, sœur Marie-Thérèse y continua ses études et obtint sa Licence en Lettres.

En 1972, elle fut affectée à la communauté des Sœurs de la Divine Providence à Mouléké où elle enseigna le Français au collège. Puis, elle se rendit à l’Université de Strasbourg où elle obtint un D.E.A. en Sciences sociales en 1979. Munie de ce diplôme, elle revint à sa communauté de Mouléké dont elle fut nommée « Supérieure ». A cette époque, elle donnait des cours de Français, de Linguistique et Littérature Orale Africaine à l’Université Marien Ngouabi.

En 1991, elle fut nommée : »Coordonnatrice Nationale de la Commission Episcopale De L’Education Catholique ». Elle saisit cette occasion pour sensibiliser  le clergé sur l’importance de l’éducation chrétienne pour les enfants du Congo.

Après la guerre de 1997, Mgr Barthélémy Batantou, Archevêque de Brazzaville, lui demanda de faire « quelque chose  » pour les  orphelins qui déambulaient dans les rues de la ville, affamés et sans logis. Sœur Marie Thérèse créa alors son association » Action Talithakoum » qui signifie : » Lèves-toi et Marches ».

Créée en Novembre 1999, cette association avait pour objectif, de venir en aide aux orphelins traumatisés par les guerres, en leur  donnant à manger, et en leur offrant un toit. Ils étaient aussi alphabétisés et formés à un métier pour s’en sortir. Ainsi, en dehors de l’Alphabétisation, on leur apprenait le dessin, la couture et même la teinture.

Lorsqu’en 2005, Madame Matsocota créa en France : » l’Association Matsocota pour les Orphelins du Congo  « ASMATOR », sœur Marie Thérèse fut heureuse de  former un « Partenariat » avec elle. En tant qu’Association Loi 1901, ASMATOR avait le droit de vendre les œuvres des  enfants d’A.T.K. à la Semaine Africaine de L’Unesco, et « au Forum des Associations  des Lilas ». Il s’agit des articles fabriqués par les enfants d’A.T.K. comme des trousses de toilette et d’écoliers, des habits en tissus africains, des colliers et porte-clés en bois sculptés par les garçons d’A.T.K.ou des cartes postales aux designs africains. Pour réaliser ces œuvres, Asmator leur envoyait le matériel nécessaire : pinceaux, peintures etc…. Les recettes de ces ventes étaient envoyées à  sœur Marie-Thérèse qui les utilisait pour la gestion de son association.

Au début de cette année, la présidente d’ASMATOR a envoyé à sœur Marie-Thérèse une importante somme d’argent provenant de la vente de son livre « Nkengue, la capricieuse » vendu au canada. Cette somme lui a permis de faire faire les portes et fenêtres du Site de Kombé,en instance d’ouverture depuis des années.

En outre madame Matsocota  l’a mise en contact avec des mécènes canadiens, par le biais d’un membre qui habite au canada. Ces mécènes avaient promis de faire faire un stage à deux ou trois collaborateurs de sœur Marie Thérèse, l’été dernier pour une formation en élevage, agriculture ou autres métiers.

« Hélas, l’homme propose mais Dieu dispose! » LE 9 Juillet 2014, Sœur Marie Thérèse est retournée  chez son créateur qu’elle a servi toute sa vie avec dynamisme !

PAIX et repos éternel !

 

Par Marceline Fila Matsocota

Étiquettes : ,

2 Réponses to “Congo : Biographie de Sœur Marie Thérèse NKOUKA”

  1. Ongoli Says:

    A cette femme qui a changé ma vie de l’âge de 7 ans , une femme dure de caractère mais d’un cœur rempli de miséricorde, j’étais atteint par la maladie de blount grâce à cette sœur et de l’association espoir pour un enfant que j’ai pu allé me faire opérer en France deux fois et que je marche normalement maintenant…. que ton âme repose en paix ma sœur a jamais dans mon cœur 🥺

  2. Bouesso Says:

    Nos projets n’ont pu aboutir de ton vivant ma Sœur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :