Franciscains suisses pas concernés par des irrégularités en Italie

 

Les franciscains de Suisse ne sont pas concernés par les irrégularités financières au siège de l’ordre à Rome. La communauté suisse est indépendante financièrement et économiquement.

Le Père Raphaël Fässler, custode de Suisse au cloître Maria Dreibrunnen à Bronschhofen (SG), a fait savoir samedi par communiqué que l’oeuvre d’entraide n’entretient aucun lien juridique ou financier avec la direction établie à Rome.

Aucun fonds n’a été transféré dans la capitale italienne, précise l’Ordre des frères mineurs (ordre franciscain) sur son site Internet. L’association suisse soutient des projets qui bénéficient directement aux pauvres et aux plus défavorisés et sont « toujours menés et examinés avec sérieux ».

A propos des malversations constatées à Rome, les frères franciscains de Suisse sont « émotionnellement touchés », écrit Raphaël Fässler. La communauté religieuse insistera pour que les allégations soient vérifiées.

Au bord de la faillite
En raison de transactions financières douteuses, la curie générale de l’ordre est au bord de la faillite. Vendredi, le supérieur Michael Perry a informé ses frères de par le monde de ces problèmes qui menacent « la stabilité financière et le patrimoine de l’ordre ». Une enquête a été ouverte.

Fondé par François d’Assise au début du XIIIe siècle, l’ordre des franciscains compte 13’600 frères répartis dans 110 pays, dont 25 en Suisse.

Romandie.com

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :